Parcours Pédagogique Multimédia

Llegada de Machuca al colegio San Patricio


Auteur du ppm : Marie Bihel. lycée Elisa Lemonnier 75012 Paris.
Durée : 3 min.
Année : 2005
Classes : 2nde générale /  1 ère
Référence : Mon ami Machuca de Andrés Wood 2004
Mots clés : Chile 1973 / escuela / tolerancia.

I. Résumé de la séquence

Nous ne savons encore rien des protagonistes. Les collégiens, en uniforme, en cours d’anglais, rédigent un devoir dans un silence absolu. C’est alors qu’entre le directeur, le père Mac Enroe, accompagné de nouveaux élèves dont le physique et les vêtements s’opposent aux élèves présents. Le père Mac Enroe rappelle que l’arrivée de ces élèves qui vont désormais étudier dans ce collège fait partie de certains changements qui ont été décidés au sein de l'école. Il exige qu’ils soient bien accueillis.
Cette séquence commence 3min. 50sec. après le début du film.


Intérêt de la séquence
- Le Chili en 1973, à la veille du coup d’État militaire de Pinochet.
- La confrontation de deux mondes : celui des élèves qui sont dans ce collège pour garçons depuis (très certainement) le début de leur scolarité et qui appartiennent aux classes aisées de Santiago de Chile face à celui des élèves issus des bidonvilles, mal habillés et mal à l’aise.
- La personnalité idéaliste du père Mac Enroe porteur d’un projet généreux et sans doute utopiste.

Intérêt technique
- Le plan général prédomine : il s’agit bien pour Andrés Wood d’évoquer une histoire collective à travers ces enfants.
- La contre-plongée souligne la forte personnalité du père Mac Enroe, sa détermination, son courage et la noblesse de son projet éducatif lorsqu’il fait entrer, dans son très chic collège, des jeunes des bidonvilles pour leur donner leur chance. Au contraire, lorsqu’il s’agit de montrer la classe des élèves huppés, l’emploi fréquent d’une légère plongée n’est-elle pas une façon de rappeler que ces enfants aisés ne sont que des élèves ? Ils n’ont pas à discuter ni à remettre en cause la décision du directeur de leur école.


Le point de vue adopté par le cinéaste

Le cinéaste évoque la période du putsch militaire au Chili (1973) en privilégiant le point de vue des enfants. Andrés Wood l’explique lui-même : «c’est à travers eux [les enfants] que nous découvrons, de façon fragmentée, l’expérience éducative de cette école. ». « Personne n’a jamais abordé sous cet angle la fin de la démocratie au Chili. Ce sont ici les enfants qui regardent. Ils ne jugent pas, ils ne donnent pas leur opinion. Ils sont simplement témoins des faits. Et cela confère au récit une grande authenticité. Il s’agit d’êtres humains, qui ont leurs grandeurs et leurs faiblesses ».


II. Découpage


1. l’école Saint Patrick : les élèves, leur attitude, l’ambiance perceptible (de 0min. à 0 min. 34sec.).


Il est écrit sur la plaque fixée sur le mur d’entrée « Saint Patrick an english school for boys ». L’architecture de la cour, le mobilier de la classe et l’uniforme que portent les élèves reflètent la rigueur qui règne dans ce lieu. Les élèves sont calmes, appliqués et concentrés sur leur travail.

2. L’arrivée des nouveaux élèves (dont Machuca) / la personnalité du père Mac Enroe (de 0 min. 34s. à 3min.).

Le père Mac Enroe entre dans la classe, accompagné d’un groupe de garçons dont l’aspect physique et les vêtements n’ont rien à voir avec les élèves assis en classe. Il les présente et exige que leur soit réservé un bon accueil. Il impose « son » plan de classe.

III. Suggestions d'exploitation pédagogique


Rappel : il ne saurait y avoir une démarche unique.
Nous ne faisons que proposer quelques pistes d'exploitation possibles.


1. Activités proposées


Projection de la séquence en entier
Les élèves pourront prendre aisément la parole dans la mesure où la séquence ne présente absolument aucune difficulté de compréhension orale, et où le père Mac Enroe parle lentement, avec une intonation anglaise. À ce stade il s’agit seulement d’expliciter l’identité des personnages, le lieu, la situation.


Projection de la première partie de la séquence
La consigne serait de définir l’école Saint Patrick.
Les élèves « rapportent » ce qu’ils voient et expliquent tout ce qui est induit dans ces premières images.
Los alumnos visten de uniforme ya que están en una escuela inglesa. En Inglaterra los alumnos suelen llevar uniforme.
Según yo, los alumnos están en una escuela inglesa porque los padres quieren que sean bilingües.
Ya que estamos en Chile, esta escuela inglesa es una escuela privada, por lo tanto los padres pagan los estudios de sus hijos.
Los chicos han de ser de familias acomodadas.
En clase, cada uno presta atención a su trabajo, está atento.
Nadie habla, nadie intenta comunicar con otro…se nota la disciplina, se nota el orden, se notan los buenos modales…

Le professeur pourra aider les élèves à souligner ces petits riens qui rappellent que ces enfants, s’ils se soumettent à un réglement strict, n’en sont pas moins des élèves : l’un n’a pas sa gomme, l’autre saisit la moindre occasion pour regarder par la fenêtre et distraire son camarade de classe qui est devant lui.
 

Projection de la 2nde partie de la séquence
Le professeur pourrait demander à une partie de la classe (groupe A) de relever les oppositions entre les élèves du collège Saint Patrick et les nouveaux arrivés, et à l’autre partie de la classe (groupe B) d’expliquer, de justifier la décision prise par le père Mac Enroe et de présenter la personnalité de cet homme.
- groupe A : Les élèves se rendraient alors compte de ce que voient Gonzalo Infante et son camarade de classe par la fenêtre, et de ce qui les oppose, avec leurs camarades, aux nouveaux élèves qui arrivent de façon inattendue en classe avec le père Mac Enroe.
- groupe B : les élèves expliciteraient la décision du père Mac Enroe .
El padre Mac Enroe quiere que los alumnos reciban bien a los recién llegados… desea que los niños se conozcan… exige que los alumnos acepten a los recién llegados… les encomienda que no los rechacen…les pide que los acojan correctamente… exige que el alumno rubio deje su sitio a Machuca y se siente en otro lugar… no quiere que los nuevos se sienten juntos…


À partir des observations faites par les élèves, le professeur les amènerait à justifier cette décision d’introduire une certaine mixité sociale dans l’école.
Dégager les principaux traits de caractère du père Mac Enroe.
 

Visionner l’ensemble de la séquence
Les élèves pourraient exprimer leur propre avis à propos du projet du père Mac Enroe et de sa conception de l’école.


2. Suggestions pour un travail linguistique


- l’opposition :
Mientras que, al contrario ;
- les adverbes de lieu :
Aquí, acá, allá ,
Viven muy cerca de aquí,
Vaya a sentarse allá ;

- l’emploi du subjonctif après un verbe d’ordre, de souhait, de demande :
No quiero que los nuevos se sienten juntos
El padre Mac Enroe exige que…desea que…les encomienda que…

- l’emploi du subjonctif à valeur de futur :
Los que hayan reparado… se habrán dado cuenta de que...  ; Espero que los recibamos correctamente.


3. Un projet pédagogique


En classe de 2nde cette séquence permet, dans le cadre de l’étude de la ville comme espace construit et équipé d’évoquer l’école, celle de Saint Patrick à Santiago de Chile en 1973 et de voir (ou revoir) le lexique lié à l’école.
Il sera pertinent d’utiliser l’opposition pour comparer chaque groupe d’élèves issus de milieux si différents et d’amener les élèves à savoir exprimer un paradoxe : l’admission d’élèves des bidonvilles dans cette école où le port de l’uniforme est obligatoire et où l’on sent bien que les règles de conduite sont très strictes.
En classe de première cette séquence permet de privilégier « les relations de pouvoir dans la société de l’aire hispanique », les « structures non politiques : l’Église, les hiérarchies » ainsi que « la stratification sociale » au Chili en 1973. La personnalité du père Mac Enroe permet d’aborder le rôle politique et éducatif de l’Église au Chili à cette époque-là.
On veillera à l’emploi du subjonctif après un verbe d’ordre, de demande qui traduit bien le fait que le père Mac Enroe est le directeur de l’école : c’est lui qui impose le règlement , c’est lui qui commande et il entend bien être obéi.
On veillera aussi à l’emploi du subjonctif à valeur de futur qui permet d’évoquer l’intégration des nouveaux élèves dans la classe, les réactions des uns et des autres.
N.B. : L’étude de la séquence où les militaires envahissent et occupent l’école Saint Patrick permettra d’ aborder le rôle de l’armée.


4. Fixation des connaissances


En classe de 2nde
- vocabulaire et expressions à noter sur le cahier et à apprendre :
Vestir : visto, vistes, viste, vestimos, vestís, visten.
Vestir de uniforme,
Vestir de paisano,
Estar atento,
Estar a sus anchas,
Ser rico/ser pobre,
Ser de origen social desfavorecido,
Ser de origen social acomodado,
Mientras que,
Al contrario.

- phrases à écrire et à apprendre :
El Padre Mac Enroe quiere que los chicos de origen social desfavorecido estudien en el colegio que dirige. Exige que los demás alumnos les acojan con respeto y que sean tolerantes.

En classe de première
El Padre Mac Enroe exclama : « aquellos que hayan reparado en lo escrito en la revista del colegio se habrán dado cuenta de que hay algunos cambios en el colegio. Tenemos nuevos compañeros. Espero que los recibamos correctamente »


5. Une évaluation


Travail à faire à la maison


En classe de 2nde

Haz una presentación de los alumnos del colegio San Patricio insistiendo en las diferencias que evocamos en clase entre cada grupo de alumnos. Después evocarás también las diferencias que existen entre los alumnos del colegio San Patricio y los alumnos de tu propia clase. (Se valorará el empleo de la oposición).

En classe de 1ère
Expresa tu opinión personal a propósito de la decisión del Padre Mac Enroe que acoge a alumnos de origen social desfavorecido en su escuela. (Utiliza la primera persona del singular para justificar tu punto de vista). 10 líneas.

Conjugue le verbe entre parenthèses au temps voulu et à la personne qui convient.
El Padre Mac Enroe le ruega a Machuca que (presentarse)……………….
El Padre Mac Enroe le dice a Machuca que (repetir)………………….cómo se llama.
El Padre Mac Enroe le dice a Machuca que (hablar)……………….más fuerte.
El Padre Mac Enroe le pide a Machuca que (decir)…………otra vez su nombre y su apellido.
El Padre Mac Enroe exige que uno de los alumnos (levantarse)…………………, (sentarse)…………………allá en el fondo del aula y (dejar)…………………….su asiento a Machuca.
A los que no (jugar)………………………con Machuca, se les tachará de intolerantes .
A los que (burlarse )…………………………de Machuca , se les castigará.
El Padre Mac Enroe nos hará reproches cuando no (respetar)……………. a los recién llegados y cuando no (ayudarlos)……………………..
Los alumnos desfavorecidos que (tener)……………………acceso a la cultura, se darán cuenta de la bondad y de la generosidad del Padre Mac Enroe.

Emploie « aquí » ou « acá » ou « allí » ou « allá » ou « ahí » dans les phrases suivantes.
Gonzalo dice : « Machuca, ven………………,y siéntate………………, cerca de mí ».
Hamilton dice :« Machuca, corre hasta………………, hasta el último soportal del patio de recreo”.
El Padre Mac Enroe dice : « Usted, siéntese ………………,delante de mí mientras que usted, siéntese ………………,en la tercera fila y usted, siéntese ………………,en la última fila ».
Gonzalo y Machuca viven……………… en Santiago de Chile mientras que yo vivo ………………, en París y mi amigo vive ………………en Vincennes y mi amiga vive ………………. en Lyon.


IV. Transcription des dialogues de la bande son


Rappel : cette transcription vous est proposée comme une aide à la préparation du cours et non pas comme un texte à faire étudier aux élèves.


UN ALUMNO : « goma… »
GILDA, La profesora : « silence, please »
UN ALUMNO: « mira »
LOS ALUMNOS : « good morning, Father Mac Enroe »
PADRE MAC ENROE : « Buenos días, boys »
GILDA : « Good morning, Father » .
PADRE MAC ENROE : « Aquellos que hayan reparado…
que el Bulletin Board es para leerlo, se habrán dado cuenta de que hay algunos cambios en el colegio…Tenemos nuevos compañeros.
Estos amigos viven muy cerca de aquí. Muchos de ustedes se habrán cruzado con más de alguno en el camino.¿mmm ?... ¿Cómo ?... Si viven a unas cuadras de aquí….¿sí ? »
HAMILTON : « Yo conozco a él .... Él es hijo de la señora que lava la ropa en mi casa…
Hola Cristián ».
PADRE MAC ENROE : «Mira qué bien. Ahora son compañeros. Espero que los recibamos correctamente como se recibe a un hermano, a nuevos amigos.¿ ok ?
GILDA : « Bien, por favor niños, vayan a sus asientos… pase… »
PADRE MAC ENROE : « Un momento…no quiero que los nuevos se sienten juntos…
Usted… sí , sí, usted…… Tome sus cosas y vaya a sentarse allá...
.....¡ ah ! ¡ Más ánimo !... y usted, ¿cómo se llama ? »
MACHUCA : « Pedro Machuca »
PADRE MAC ENROE: « No escucho…más fuerte »
MACHUCA : “Pedro Machuca”
PADRE MAC ENROE : « Más fuerte »
MACHUCA : « PEDRO MACHUCA »
PADRE MAC ENROE: « Así está mejor. Hay que hacerse escuchar, Machuca...Tome su lugar allá..
(En off)…usted, allí……usted, allá........usted, aquí........usted, allá
…..bien….good bye, children.

 

 
 
 
     
     
 
© CRDP de l'académie de Paris
Mars 2006 - Tous droits réservés