Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Recherche dans la rubrique 'Folio junior – Gallimard jeunesse'

La troisième vengeance de Robert Poutifard

22 octobre 2009

- Critique :
- Avis :

Le roman est construit selon le plan de vengeance de Robert Poutifard : trois anciens élèves, particulièrement cruels avec lui, vont subir ses foudres. Ils lui ont fait subir des farces qui se sont révélées catastrophiques pour son image (la dernière a ainsi ruiné sa vie sentimentale) ? Ils devront donc à leur tour être victimes de ses tours rocambolesques. Le décalage entre des blagues d’enfants et un plan échafaudé et minutieusement construit par leur ancien professeur fait sourire mais aussi réfléchir le lecteur : les conséquences d’une mauvaise blague sont rarement anticipées et peuvent s’avérer cruelles.
- Appréciation : Pourquoi pas
- Nom du critique : Anne Crétois-Legrand
-
Date : octobre 2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

L’hiver où j’ai grandi

25 mars 2009

 

Critique

- Avis : Le père de Thomas a trop à faire. Il écrit mais ne publie pas. Il enchaîne les petits boulots juste pour les faire vivre. Dans la Hollande de l’après guerre, Amsterdam est encore marquée. Les vacances sont pour Thomas source d’ennui. Pourtant il se souvient de l’hiver dernier. Sa rencontre avec Zwan et leur amitié. Juste un hiver à vivre sous le même toit avec sa cousine Bet. A partager leurs doutes et leurs espoirs. Et puis le départ. Zwan a rejoint ceux qui ont survécu aux camps en Amérique. Il vit comme beaucoup de juifs à Brooklyn.  En cet été chaud, une fois de plus Thomas n’est pas parti en vacances. Avec Bet qui vit à présent chez sa grand-mère il évoque un futur proche où tous les trois se retrouveront. Un moment de vie partagée par trois enfants qui regardent à présent vers l’avenir. Un lourd passé les suit. Si l’oubli est impossible, l’espoir d’une autre vie les attend. Un roman émouvant où chacun des personnages cherche le bonheur tout en gardant en mémoire les tristes moments de son enfance. Le récit parfois un peu long peut décourager les lecteurs fragiles.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2009

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

L’hiver où j’ai grandi

8 février 2009

Critique

Avis :



Le père de Thomas a trop à faire. Il écrit mais ne publie pas. Il enchaîne les petits boulots juste pour les faire vivre. Dans la Hollande de l’après guerre, Amsterdam est encore marquée. Les vacances sont pour Thomas source d’ennui. Pourtant il se souvient de l’hiver dernier. Sa rencontre avec Zwan et leur amitié. Juste un hiver à vivre sous le même toit avec sa cousine Bet. A partager leurs doutes et leurs espoirs. Et puis le départ. Zwan a rejoint ceux qui ont survécu aux camps en Amérique. Il vit comme beaucoup de juifs à Brooklyn.  En cet été chaud, une fois de plus Thomas n’est pas parti en vacances. Avec Bet qui vit à présent chez sa grand-mère il évoque un futur proche où tous les trois se retrouveront. Un moment de vie partagée par trois enfants qui regardent à présent vers l’avenir. Un lourd passé les suit. Si l’oubli est impossible, l’espoir d’une autre vie les attend. Un roman émouvant où chacun des personnages cherche le bonheur tout en gardant en mémoire les tristes moments de son enfance. Le récit parfois un peu long peut décourager les lecteurs fragiles.




Appréciation : Pourquoi pas ?

Nom du critique : Sophie Audouard

Date : Février 2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Le défi

22 juin 2008

 

Critique :
- Avis : 
Enfin en rémission, Toby essaie de vivre comme tout le monde. Il aimerait aussi que sa mère arrête de le surprotéger. Mais rien n’y fait et même la maladie est toujours là. Toby est bien décidé à ne plus retourner à l’hôpital. Il le dit à ses parents quand par hasard son père découvre ce qu’il leur avait caché, une boule sur le côté. Il en a assez des traitements et surtout de leurs effets secondaires. La relation entre Toby et Perle est tendre et émouvante. Enfin quelqu’un qui ne sait pas et qui ne le voit pas comme un malade. Pourtant, parce qu’il est très malade et elle très âgée ils ont en commun la proximité de la mort. Leur vie leur appartient et c’est aussi ce qui les rapproche. Par l’intermédiaire de Fleur, sa vache, Perle fait comprendre à Toby la beauté de la vie. Il n’est pas dit si elle l’a convaincu. Mais il reviendra l’été de ses 17 ans pour la revoir, lui en rémission et elle ayant publié trois nouveaux recueils de poésie avant de s’éteindre le jour de ses 100 ans. Un roman plein de charme et d’émotion autour d’une terrible maladie, le cancer.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard
- Date :
mai 2008

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,