Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Recherche dans la rubrique 'Karactère(s) – Seuil jeunesse'

Juste une erreur

22 juin 2010

 

Critique

- Avis : Comme pour tous les romans de Ben Kemoun la structure inventive et décalée du récit aide à la crédibilité de l’histoire. Passant  tout aussi bien du présent au passé que du passé au présent la succession des chapitres bouleverse la chronologie de l’histoire. Elle n’en attire que plus l’attention du lecteur. Il n’est pas nouveau de dire que trop souvent les parents projette leurs échecs dans la réussite de leurs enfants. Que le monde de la publicité est un panier de crabes. Que le vedettariat à tout prix peut conduire à la folie. Rien de nouveau dans cette histoire, sauf le mérite d’avertir le jeune lecteur abreuvé d’émissions où tout brille de facilité. Mais qu’est-ce que c’est finalement réussir sa vie?

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : Juin 2010

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

En un tour de main

7 mai 2010

 

Critique

- Avis : La construction du récit est originale. Devenu célèbre, Matt est interviewé par une journaliste qui veut faire paraître un article dans un journal People. Et c’est ainsi que par bribes nous entrons dans la vie de Matt et de sa famille. L’histoire est prenante au départ, et le monde de la prestidigitation fascinant. Mais devant la facilité avec laquelle les deux frères surmontent les difficultés. Puis l’histoire d’amour naissante entre Matt et la journaliste. La fin du roman laisse un goût de trop beau pour être vrai, dommage…

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : avril 2010

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Le mort du noyer

2 avril 2010

 

Critique

- Avis : Claire Mazard donne à son roman policier un parfum anglais. Elle choisit des personnages féminins dans des rôles qui ne leur sont pas souvent réservés. Elle dresse, pour chacun  de ses personnages un portrait précis et original. Autant de clins d’œil à Agatha Christie,  Fred Vargas et pourquoi pas à la série télévisée boulevard du palais. Un roman policier très classique dans sa construction mais teinté d’un certain humour. 

- Appréciation :  Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : avril 2010

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES:

Roméo et Juliette

21 octobre 2009

 

 

Critique :

- Avis : Sur fond de colonisation et de guerre Yves-Marie Clément revisite une histoire désormais mythique, celle de Roméo et Juliette. Il ne s’est pas embarrassé d’ailleurs pour trouver un prénom original pour les deux héros. En ce début de 20ème siècle la condition des filles de la société bourgeoise est difficile et leur liberté de penser et d’agir réduite à néant. Une histoire bien banale certes mais qui décrit assez bien les conditions de vie des bagnards 

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : Octobre 2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Tu ne me connais pas

21 octobre 2009

 

Critique :

- Avis : Malgré tout ce qui lui arrive John garde une force intérieure peu commune. Intérieure aussi la voix qu’il utilise pour parler à ceux qui l’entoure et particulièrement sa mère. Usée par les journées d’usine, cette mère ne l’entend pas. Ne comprend pas sa souffrance et ne voit pas la maltraitance dont son fils fait l’objet de la part de son compagnon. Si John encaisse les coups il est bien décidé à s’en sortir un jour où l’autre. Aidé par son professeur de musique il va trouver la force de résister à l’homme qu’est pas son père mais à quel prix ! En racontant son histoire à la première personne John est convainquant. Un récit à la première personne, dur mais plein d’espoir et qui évite avec bonheur pour le lecteur le style larmoyant qu’il aurait pu adopter.

-Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : octobre 2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

De l’autre côté des cimes

14 mai 2009

Critique :
- Avis : Difficile pour les filles d’échapper au poids de la tradition. Les deux adolescentes rêvent néanmoins d’une vie libre. Seule, Dahoé réussira à convaincre les siens de son besoin d’apprendre et son envie de liberté. A travers les deux héroïnes et un récit émouvant, Claire Mazard réussit à poser les vraies questions autour de la liberté et du choix de vie pour les femmes. Ces femmes qui trop souvent se plient. Mais est-ce une soumission ou la peur de trahir les siens en abandonnant ces rituels inchangés depuis des siècles. Et les hommes eux dans cette vie rude, quel choix ont-ils ?
- Appréciation : Pourquoi pas ?
- Nom du critique : Sophie Audouard
- Date : mai 2009
 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

Les signatures du hasard

26 mars 2009

 

Critique

- Avis : Chacun des personnages du roman sont tour à tour les narrateurs de cette histoire au gré des chapitres. Ecrit un peu comme une pièce de théâtre chacun se met en scène. Comme à son habitude Hubert Ben Kemoun débute son récit comme un histoire plutôt ordinaire. Puis peu à peu le suspens remplace la banalité des situations. Le garçon de café n’est autre qu’un dangereux psychopathe qui tue une à une ses anciennes maîtresses. Une fois son crime commis il va tout raconter à sa mère en portant un bouquet de fleurs sur sa tombe. Alors quand Annabelle s’intéresse à Cybèle le premier amour du tueur en série on comprend vite qu’un jour ou l’autre elle croisera sa route. Rien à dire sur la construction du récit, la tension monte petit à petit et la fin reste indécise jusqu’au bout. Par contre, le style manque parfois de force et de saveur. La langue écrite utilise trop souvent le registre parlé.

- Appréciation : recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

le visage retrouvé

9 février 2009

 

Critique

Avis: : L’idée de départ est excellente. La couverture est intéressante. Le récit est bien écrit. Le lecteur ne s’ennuie pas. Malheureusement ce roman n’a rien d’original : une impression de déjà lu s’insinue au fil des pages. Ce roman n’est finalement rien de plus que distrayant et c’est dommage.

Appréciation : Recommandé

Nom du critique : Caroline Defresne

Date : Février 2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES:

Danger mineur

22 décembre 2008

 

Critique

- Avis :







 

Valérie Mathieu colle à l’actualité. Et sa remarque en préambule du roman est très judicieuse : « Si les centres fermés sont pour les jeunes une deuxième chance, où est la première ? ».Victor est de ceux qui n’ont pas eu cette première chance dont parle l’auteur. Une enfance sans amour, sans famille l’ont conduit en prison pour mineur puis dans ce centre éducatif fermé. Heureusement pour lui l’inspecteur Lucas sera sa chance et il saura la saisir. Les deux personnages principaux du roman sont aussi les deux narrateurs. Chacun par alternance des chapitres se partagent l’histoire à la première personne. L’énigme policière est un peu fragile et manque de suspens. Bien sûr n’est pas l’objet du roman mais pour le lecteur… La fin est terrible. Lucas attend Victor à la porte de la prison. Il a décidé qu’il serait sa deuxième chance. Mais à peine sorti, Victor est abattu par un motard. La vie est parfois cruelle jusqu’au bout,  même si Lucas va tout faire pour que les « méchants » ne soient pas les vainqueurs.

 

- Appréciation : pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : décembre 2008

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

L’ange de Saint Privat

22 décembre 2008

 

Critique

- Avis :





L’académie des Beaux-Arts est toute puissante en 1870 et la jeune peinture qui veut en bousculer les codes a bien du mal à se faire exposer. Le roman de Florian Ferrier décrit avec beaucoup de justesse l’époque de rupture picturale qu’est le 19ème siècle et les enjeux des salons. Si la mégalomanie de Gott tourne à la folie elle freine le récit qui traîne en longueur. Heureusement que l’histoire rebondit dans sa deuxième partie où Antoine et Valentin sont pris dans la tourmente de la guerre. L’originalité du récit est de commencer par la fin. Valentin, serein, attend d’être exécuté. Il n’a qu’un souhait transmettre un dessin.

 

- Appréciation : Pourquoi pas

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : décembre 2008

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,