Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Recherche dans la rubrique 'Naïve'

La déclaration

15 octobre 2008


 Critique :
- Avis : L’humanité se rend souvent esclave du progrès. Le progrès de la médecine est au cœur du roman de Gemma Malley. Les hommes sont devant un choix : ou surpeupler la terre et à terme la vider de ses ressources, ou renoncer à faire des enfants pour garder un semblant d’équilibre. L’auteur semble nous dire que tout à un prix, que tout choix de société implique un renoncement. Anna est endoctriné à tel point qu’elle ne réfléchit plus. Sa vie de Surplus est toute tracée. La directrice Mrs Pincent est ignoble. Elle aussi est endoctrinée. Son endoctrinement est politique. Tout est permis, pour faire respecter la loi il n’y a aucune limite. Peter est le héros attendu. Celui qui créé le doute, et bouscule l’ordre établi. Malgré les passages du journal d’Anna qui ponctuent le récit, il est un peu trop linéaire. Cette linéarité tue le suspens et peu à peu met en évidence une fin heureuse. Mais pourquoi pas. Le sursaut de réalisme dans ce monde de violence est nécessaire. Par contre, que Peter soit le fils de Mrs Pincent, fils qu’elle croyait mort, tué pour cause d’illégitimité, est tout à fait ridicule et dessert totalement l’histoire.
- Appréciation : Recommandé
- Nom du critique : Sophie Audouard
- Date : septembre 2007

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,