Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Recherche dans la rubrique '4ème-3ème'

Ciel 1 L’hiver des machines

17 juin 2015

Résultat de recherche d'images pour "l'hiver des machines" Un prologue rapide nous emmène en 2030 quand un vaste réseau gère à la fois l’énergie et les flux d’informations, ce réseau appelé CIEL a hiérarchisé les priorités et passe à l’action. 5 Personnes d’une famille décomposée, 5 lieux, 3 générations du grand-père aux petits enfants étudiants ; 5 recherches de connexion au réseau ; 5 confrontations aux machines qui sont passées à l’action contre les humains… mais qui les dirige ? Qui oblige les humains à obéir à de nouvelles contraintes au nom de la préservation de la planète ? Ce volume, le premier d’une série de quatre, met parfaitement en place la situation, très clairement exposée. Les personnages sont attachants, on veut vraiment savoir comment ils vont s’en sortir donc on veut découvrir la suite : c’est réussi !

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,

Signe distinctif roux

20 mai 2015

 

Critique

- Avis : Gros, petit, chaussé de lunettes ou équipé d’appareils dentaire les moqueries commencent souvent sous forme de plaisanteries bon enfant. Mais il suffit d’un rien pour qu’elles transforment en enfer la vie de celui qui les subit. Harold est roux et tout de suite il devient la cible des faibles, des laissés pour compte. Réagir, laisser faire Harold ne sait plus vu qu’il a tout essayé? C’est d’autant plus difficile que cela dure depuis son plus jeune âge. Le roman d’Anouk Bloch-Henry traduit avec intelligence la montée de cette discrimination. Petit à petit les plaisanteries se transforment en harcèlement. La violence prend le pas et tous se retrouvent dans une spirale infernale. Sans chercher à comprendre sans se demander pourquoi les harceleurs suivent un leader imbécile. Enfin la prise de conscience arrive. Axelle ne participait pas mais ne trouvait pas ça bien méchant non plus jusqu’au jour où elle tombe sur la page facebook invitant à la journée du coup de pied à un roux. Un récit simple mais efficace pour ouvrir le débat autour de ce genre de pratiques. Pratiques qui d’ailleurs, passent souvent inaperçues auprès des adultes. Ce qui est très bien montré dans le roman.

- Appréciation :  pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mai 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Vingt et une heures

15 mai 2015

 

Critique
 

-    Avis : Un roman initiatique sur l’adolescence, où une jeune fille, livrée à elle-même et confrontée au danger, va grandir. Au-delà de l’événement – la noyade qui menace Emilien – l’auteur concentre son récit sur l’intime, faisant la part belle aux pensées et émotions de Pauline. On sent toutefois plus l’auteur que l’héroïne dans cette introspection qui tend à distendre et aplanir le récit. L’alternance des temporalités sur une même journée – l’arrivée au bord de l’océan et l’accident – égare le lecteur, rend la lecture malaisée et casse le suspense. L’arrivée tardive et inexpliquée de la mère laisse au final l’impression quelque peu frustrante d’un récit incomplet, qui fuit le lecteur.

-    Recommandation : Pourquoi pas ?

-    Date : mai 2015

-    Nom du critique : Séverine Billot

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Le dernier chant

9 mai 2015

Critique

-    Avis : A travers les yeux d’une jeune fille de quinze ans, un pan de l’histoire européenne encore peu abordé en littérature jeunesse : la persécution des Juifs séfarades par l’Inquisition et leur expulsion d’Espagne, qui prend un relief douloureux au regard des événements du XXe siècle et du contexte actuel. Un roman historique bien documenté où l’on découvre avec effroi la condition des Juifs espagnols, qu’il s’agisse des marranes – nom péjoratif particulièrement brutal puisqu’il signifie « porcs » – ou des conversos, nouvellement convertis à la religion catholique mais demeurés secrètement fidèles à la foi juive. Les origines juives de Tomas de Torquemada, Grand Inquisiteur et grand pourvoyeur de bûchers, pourront surprendre, mais sont bien réelles. On peut toutefois regretter des personnages un peu trop lisses, dont les aventures tiennent plus à la volonté de l’auteur de faire progresser l’histoire qu’à leur personnalité propre. Un roman qui se lit avec plus d’intérêt que d’émotion… mais un intérêt réel.

-    Appréciation : Recommandé

-    Nom du critique : Séverine Billot

-    Date : mai 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Embardée

1 mai 2015

 

Critique

- Avis : Christophe Léon est un auteur qui d’année en année enchaîne les publications. Ses livres passent rarement inaperçus pour les lecteurs qui le suivent. A chaque roman il puise son inspiration dans un fait de société qu’il traite avec plus ou moins de force et de conviction. « Embardée » est un de ces livres ratés qui enchaîne les clichés. Avec son récit, Christophe Léon veut persuader le lecteur de l’importance de son sujet, l’homophobie. Mais il s’y prend très mal. Le roman enchaîne les clichés. Les situations des personnages sont forcées et peu crédibles. Le personnage de Gabrielle ponctue le récit en insistant auprès du lecteur sur les dangers de l’intolérance. Gabrielle sorte de garde fou d’un idéal à retrouver.  Finalement, au lieu d’encourager le lecteur à réfléchir sur la tolérance et la différence, Christophe Léon, ennuie et même agace le lecteur tant il déconsidère par son propos sa capacité de réflexion. Même l’effort d’un double récit narratif n’y fait rien, un roman à vite oublier…

- Appréciation : je n’ai pas aimé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mai 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Lily

6 mars 2015

 

Critique

- Avis : Le roman de Cécile Roumiguière commence par une histoire de complicité. Celle de Jacques et de Loriane. Voulant initier sa petite fille le grand-père cinéaste l’emmène à la cinémathèque de Paris. A la sortie de la séance, la nostalgie gagne Jacques qui évoque avec Loriane, sa jeunesse et tout naturellement il lui raconte la vie familiale de cette époque, les années 60.  Mais les deux personnages s’effacent et leur complicité s’estompe peu à peu au profit de l’histoire Lily la cousine de Jacques. Élève prometteuse de l’école de danse de l’Opéra de Paris, Lily vit très mal le départ de son frère en Algérie. Le récit oscille alors entre passé et présent. Il met en scène de nombreux personnages et de nombreux événements. Ils sont simplement évoqués sans contexte précis. Bien que Loriane pose beaucoup de questions à son grand-père, ces événements que liste consciencieusement l’auteure restent vagues pour le jeune lecteur qui n’en a pas les clés : la torture, l’OAS, les porteurs de valise, le FLN, les ratonnades, la manifestation du 17 octobre 1961. Sans vraiment convaincre, Cécile Romiguière joue également avec la tradition du mythe de l’Opéra : la légende des toits, des caves et de son fantôme. La construction du récit n’est pas suffisamment solide pour faire face à tout ce qu’il recèle. Le récit lui-même passe à côté de deux belles idées. La transmission de la mémoire que permet le lien intergénérationnel. La force de la fiction pour raconter des événements historiques sensibles. Le personnage de Loriane manque de force. Elle n’a pas vraiment le discours et les interrogations d’une adolescente de seize ans. Un roman plutôt décevant.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,

Les Vitalabri

5 mars 2015

 Jean-Claude Grumberg, Ronan Badel. Les Vitalabri.

 

Critique

-    Avis :

Attention, humour noir ! L’errance, destin des peuples sans patrie – on reconnaîtra indifféremment dans les Vitalabri les diasporas juive, tsigane ou rom – est traitée ici d’une plume acerbe, mordante, parfois virulente. L’accumulation des situations ubuesques, l’énormité des clichés égrenés et la mise à nu de l’absurdité administrative dynamitent les politiques d’immigration et étrillent le racisme ordinaire, suscitant un rire presque douloureux. Dans un contexte de questionnement sur les identités nationales et de durcissement des politiques migratoires, une satire bienvenue, mais dont le traitement au lance-flammes nécessitera peut-être un accompagnement des jeunes lecteurs afin de mieux saisir les références historiques et sociales ainsi que les enjeux du propos.

-    Appréciation : Recommandé

-    Nom du critique : Séverine Billot

-    Date : mars 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Voyage dans la lune avant 1900

3 mars 2015

 

 

Critique

- Avis : Cet album a été édité pour la première fois en 1892. Et comme j’ai la chance d’en posséder un exemplaire original, je me réjouis de la réédition qu’en ont fait les éditions Actes Sud Junior.  Une ouverture frontal de l’album, une mise en page séparant image et texte marquent avec honnêteté la volonté de ne pas imiter la première édition. La fin du XIX ème siècle a vu s’émanciper la littérature a destination des enfants. De nombreux albums ont été édités à cette époque mais malheureusement aujourd’hui il est très onéreux de se les procurer. Merci aux éditions Actes Sud Junior de permettre avec cette réédition un voyage dans le temps de la littérature de nos arrières arrières grands-parents. Pour les collectionneurs je ne résiste pas. Voici un site magique, celui d’une passionnée. Michèle Noret http://www.michelenoret.com/ . Allez à sa rencontre, dans son petit local parisien ouvert sur rendez-vous spécialement pour vous. Si vous retrouvez des albums de votre jeunesse vous pourrez aussi grâce à elle faire un plus grand voyage dans le passé.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Mon tout petit

2 mars 2015

Critique

- Avis : Difficile de parler de ce livre. Encore plus difficile d’écrire sur ce livre. Parce que ce livre n’est fait que pour être lu. Tant d’émotion ne peut se transcrire. La magie des illustrations d’Albertine n’est plus à décrire. Comme s’il ne voulait pas les déranger, Germano Zullo pose avec délicatesse, ses mots de page en page. Les éditions La Joie de Lire avec raison habille cet album d’un joli coffret. Une belle façon d’en rehausser la poésie et la grâce. Belle réussite incontournable !

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

La soupe américaine

21 janvier 2015

 

 

C’est un roman assez inclassable. Entre vie de famille, maladie des grands -parents, relation frères-soeurs, et témoignage sur la résistance, la guerre civile et les camps d’internement dans la Grèce des années 1945…

Dans cette macédoine littéraire (excusez, le jeu de mots est facile), beaucoup d’humour et de tendresse permettent de lier le tout. C’est un récit à deux voix. Manon, 13 ans et son frère Johnny, la vingtaine, se partagent les chapitres. On avance vers l’inéluctable disparition d’une génération, des témoins d’une époque, la maladie guette l’aïeul. Mais le voyage sur la terre natale du grand-père permet à toute la famille de comprendre ses obsessions et sa douleur de n’avoir jamais su le destin de son propre frère, compagnon de résistance jusqu’à sa disparition.

Deuxième publication d’Anaïs Sautier, ce roman foutraque, à la fois grave, généreux et tendre réconforte car la transmission entre les générations a bien lieu.

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , , ,