Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Recherche dans la rubrique 'petit à petit'

Je marchais MALGRE MOI dans les pas du diable

10 avril 2009

 



 

- Critique :
- Avis :
Ce roman a reçu le premier prix des Incorruptibles, prix  entièrement mérité.

Il aborde un thème très peu souvent traité en particulier en littérature de jeunesse. En effet, si de nombreux livres ont pour décor la France pendant la seconde Guerre Mondiale, peu s’attachent à décrire la vie des réfugiés de l’Est de la France contraints à l’exode puis celle de l’Alsace annexée et des « malgré nous » (l’auteur a d’ailleurs rencontré plusieurs de ces soldats enrôlés de force dans l’armée allemande). Dorothée Piatek nous offre un roman touchant et fort sur la vie d’un adolescent s’ouvrant à l’amour, plein d’espoirs et révolté par les idées nazies auxquelles son meilleur ami a adhéré.

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

Le rock de Lou

9 février 2009

Critique

Avis : Lou a 15 ans et de l’énergie à revendre. Elle se lie d’amitié avec Morgane qui devient vite sa meilleure amie. Elles prennent des cours de rock, croquent la vie à pleines dents… Puis Lou tombe malade : Leucémie. De chimio en radiothérapie, de moments d’espoir en combat en chambre stérile, Morgane accompagne Lou dans cette lutte pour la vie.

Appréciation : recommandé

Nom du critique : Caroline Defresne

Date : Février 2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES:

Les dents du bonheur

9 février 2009

Critique

Avis : Le thème de l’adoption est ici traité de manière assez simpliste et invraisemblable. Autant l’obsession de Gabriel est bien dépeinte, autant la facilité avec laquelle il retrouve et fréquente son père naturel est rocambolesque. La lecture de ces 70 pages est facile, la morale est sauve… Est-ce pour cela une raison de le donner aux élèves ? Sûrement pas.

Appréciation : Je n’ai pas aimé

Nom du critique : Caroline Defresne

Date : Février 2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Doberval 2, vent divin

22 décembre 2008

 

Critique

- Avis :




La violence n’a pas de limite. Par contre la tolérance humaine à la haine au mépris et à l’horreur elle a des limites. Confrontés au racisme, à la douleur de la mort d’un proche, au mépris, au viol, les réactions des personnages du roman sont multiples. L’enterrement de Greg est le point de départ, le motif de l’explosion de chacun. Les réactions des uns et des autres partent à mille à l’heure ce qui rend la lecture captivante. Toujours comme pour le 1er épisode (Kamikaze) cette langue parlée qui ne sert en rien l’histoire, même si on s’habitue.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : décembre 2008

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

Doberval 1, kamikaze

22 décembre 2008

 

Critique

-Avis :






 

 

Il y a la violence dans la cité. Il y a Karim qui ne supporte plus l’humilité de son père, toujours à baisser la tête à dire oui au patron. C’est le prix de l’intégration. Un sujet qui n’est pas nouveau mais qu’il n’est pas inutile de traiter. L’originalité du roman est surprenante. L’auteur donne la parole à Greg une fois mort. C’est lui le narrateur. Le personnage de Mortier au départ secondaire va dévoiler peu à peu les souvenirs auxquels Karim n’a jamais eu accès. L’arrivée à Marseille de son père encore petit une photo en témoigne. En fait Mortier était l’ami de son grand père. Ensemble ils ont servi dans l’armée française, l’OAS, le FLN, les attentats… Mais aujourd’hui l’intégration n’est plus synonyme d’abandon de culture ou de religion.  Et depuis le 11 septembre 2001 la communauté musulmane est souvent soupçonnée de terrorisme. Pour tout cela le roman de Stéphane Nappez est intéressant. Le seul reproche que je ferai c’est le registre de langue utilisé par l’auteur. Assez médiocre voir désastreux il n’est pas à l’avantage de ce premier titre de la série Doberval (Doberval 2, Vent Divin ; Doberval 3, Skinheads)

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : décembre 2008

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,