Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Recherche dans la rubrique 'Oskar jeunesse'

Les extravagantes aventures d’Eulalie de Potimaron. Tome 1, Te quiero, Espana !

4 mars 2015

Anne-Sophie Silvestre, Les extravagantes aventures d’Eulalie de Potimaron. Tome 1, Te quiero, Espana !

     

Critique

-    Avis :

Un cocktail réussi d’amour et d’aventure sur fond de roman historique : dès les premières pages, on plonge dans le Siècle d’or espagnol pour suivre Eulalie dans son enquête. L’aventure, sans temps mort, est menée tambour battant ; les dialogues font mouche, et l’on s’attache immédiatement aux personnages : l’intrépide Eulalie, le beau Philippe, flibustier à ses heures, et le perspicace abbé Dubois, homme de raison et de progrès sous sa soutane. S’ouvrant sur une piste fantastique, le récit exploite habilement la tension entre obscuratisme persistante et science naissante, mêlant intrigue policière et complots de cour.

Ceux qui connaissent déjà Eulalie, héroïne de la série Les folles aventures d’Eulalie de Potimaron, retrouveront avec joie la pétillante cavalière ; ceux qui ne la connaissent pas découvriront avec bonheur un magnifique portait de jeune fille, courageuse, intelligente, forte et amoureuse. Lorsqu’arrive la dernière ligne, on ne regrette qu’une chose : devoir attendre pour connaître la suite. Un vrai plaisir de lecture !

-    Appréciation : Coup de cœur

-    Nom du critique : Séverine Billot

-    Date : janvier 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Des histoires de chevalier pour réfléchir

5 décembre 2014

Des histoires de chevalier pour réfléchir

 

 
Les histoires de chevalier telles qu’elles sont présentées par Isabelle Wlodarczsyk nous donnent des éclairages sur notre façon de vivre au XXIème siècle avec l’habileté de se mettre à la hauteur des préoccupations des jeunes. Les récits chevaleresques sont au programme de français en cinquième et ce petit livre permet de prolonger habilement une séquence ou d’alimenter à très bon escient un café philo. Si les histoires délivrent des notions tout à fait propres aux récits de chevalerie, tels que l’amour courtois, les croisades, les valeurs vont au delà du contexte et permettent d’entamer une réflexion sur des concepts intemporels comme l’amitié, la fidélité, la trahison. C’est court, les reformulations sont très bien écrites, recontextualisent les histoires dans le présent en les intégrant dans des situations que les élèves peuvent vivre tous les jours, ce qui permet d’engager le débat rapidement et les voilà qui, comme Monsieur Jourdain, se retrouvent à philosopher sans en avoir l’air! Une mention spéciale pour les illustrations de Yann Autret, qui sont aussi savoureuses qu’hilarantes et peuvent également servir dans le débat.  
 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , , , , ,

La star de l’année

11 octobre 2014

Critique :

- Avis : A travers un prisme humoristique et d’hilarantes poules, un texte qui aborde la tension entre désir d’appartenance à un groupe et besoin d’affirmation de sa propre singularité. Pour les poulettes, vivre au poulailler, c’est oublier sa singularité, c’est suivre en tout la poule dominante. Face à la pression du groupe qui refuse les individualités, Lisette, la caquetante héroïne, ressent le besoin profond d’exprimer son moi intime et de faire entendre sa voix. Pour cela, elle devra quitter le groupe, et trouver sa propre voie. Avec optimisme et beaucoup d’allant, une première lecture qui porte un véritable enjeu de construction de soi. Le texte bref, les phrases courtes et le vocabulaire simple, accompagné d’un glossaire, permettront aux lecteurs débutants d’aborder aisément l’histoire. Les illustrations, abondantes et drolatiques, accompagnent à merveille le texte et facilitent l’entrée dans la lecture.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Séverine Billot

- Date : octobre 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Mes zombis

27 novembre 2013

 

Critique

-Avis : Un court roman percutant, écrit à la première personne. Partant du constat effarant qu’un grand nombre d’enfants possèdent un écran dans leur chambre, Béatrice Fontanel invite à la réflexion : les écrans ne prennent-ils pas trop de place dans l’univers de nos bambins ? Une écriture simple et burlesque, au service d’un véritable problème de société. Si le titre, la couverture et le format attireront à coup sûr les plus jeunes, la thématique devrait surtout intéresser parents et professeurs.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Alice Rigollet

- Date : novembre 2013

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Faim de vie

6 mars 2012

 

Critique

- Avis : Malaise, mal-être, l’adolescence est une période parfois difficile à traverser. Dans le roman de Marie-Florence Ehret Vanessa et Elise la traversent avec difficultés mais pour des raisons différentes. La révolte de Mai 68 en est pour chacune le révélateur. Elise rejette les valeurs du milieu « petit bourgeois » que ses parents défendent alors elle se fait vomir. Vanessa découvre que sa situation n’est pas une fatalité et décide de prendre en main cette fois son avenir. Leur rencontre est celle de deux milieux qui s’affrontent dans les rues. C’est sans doute la raison pour laquelle Marie-Florence Ehret traite les événements de 68 en pointillés. Ils ne sont là que pour provoquer les personnages et les faire réagir. Si au début Vanessa semble la plus forte et la plus à même d’aider Elise, elle passera aussi par des moments de doute. Ensemble elles vont réussir à dépasser les difficultés pour construire leur avenir. Un roman d’amitié soutenu par un éclairage objectif. Cependant un peu trop alourdi parfois par des citations philosophique ou littéraires.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

Argentina, Argentina…

5 mars 2012

 

Critique :

- Avis : Bien plus qu’une interview, Christophe Léon a choisi un récit fort et poignant à deux narrateurs. Pascal le journaliste raconte comment il entend les atrocités vécues par Ignacio, Pascal est le lecteur. Ignacio raconte son enfance, son emprisonnement. Il raconte aussi comment de Pablo Lomès il est devenu Ignacio Gutierrez. Ensemble, Pascal et Ignacio vont revivre ces années atroces et douloureuses. Depuis les élections libres de 1983 Isabella la grand-mère se rend chaque semaine comme des milliers de mères sur la place de Mai. A 17ans Ignacio lui a choisi l’espoir d’un avenir meilleur. Pour lui comme pour sa grand-mère il est impossible d’oublier. Mais a-t-il pour autant renié son passé et sa famille ? Au delà d’une histoire, ancrée dans un passé bien réel, le roman de Christophe Léon interroge chaque lecteur sur la difficulté des choix et le sens du courage dans des situations extrêmes.  Un roman à ne pas manquer  

- Appréciation : Coup de coeur

-Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2012

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

A mort l’innocent !

7 janvier 2010

 

 

- Critique :
- Avis : 

Le roman est présenté comme un fait divers s’étant réellement déroulé, le narrateur étant un homme, à l’époque élève de l’instituteur. Le sujet du roman est intéressant : le rejet de l’homosexualité assimilée à la pédophilie dans la France des années 60, et traité avec tact et sensibilité. Néanmoins, certains passages sont un peu rapides (le jeune garçon mène l’enquête et parvient très/trop vite à sa résolution en convainquant de manière un peu facile les gendarmes…).

 - Appréciation : Pourquoi pas
- Nom du critique : Anne Crétois-Legrand
- Date :janvier 2010

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Papillons noirs

18 décembre 2009

 

Critique

- Avis : Ce roman policier écrit par Claire Mazard porte sans aucun doute sa griffe. Ecriture sobre, précise et efficace. Et si les personnages principaux sont  présentés dès les dix premières pages l’énigme garde son mystère jusqu’au bout. Comme à chaque fois rien n’est laissé au hasard. L’auteur sait exploiter la forme du roman policier. Chacun des personnages apparaît avec ses qualités physiques et psychologiques. Il évolue dans un environnement qui lui est tout personnel. Tant et si bien que le lecteur n’a pas besoin de l’imaginer, il le voit.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : décembre 2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,