Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Recherche dans la rubrique 'Narration 3ème pers du sg'

Ciel 1 L’hiver des machines

17 juin 2015

Résultat de recherche d'images pour "l'hiver des machines" Un prologue rapide nous emmène en 2030 quand un vaste réseau gère à la fois l’énergie et les flux d’informations, ce réseau appelé CIEL a hiérarchisé les priorités et passe à l’action. 5 Personnes d’une famille décomposée, 5 lieux, 3 générations du grand-père aux petits enfants étudiants ; 5 recherches de connexion au réseau ; 5 confrontations aux machines qui sont passées à l’action contre les humains… mais qui les dirige ? Qui oblige les humains à obéir à de nouvelles contraintes au nom de la préservation de la planète ? Ce volume, le premier d’une série de quatre, met parfaitement en place la situation, très clairement exposée. Les personnages sont attachants, on veut vraiment savoir comment ils vont s’en sortir donc on veut découvrir la suite : c’est réussi !

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,

Shola et la tante d’Amérique

19 mai 2015

 

Critique

- Avis :  Avec le même humour que dans la précédente aventure de Shola, Shola et les lions, Bernardo Atxaga invite les lecteurs à réfléchir sur des préjugés. Pourquoi en Amérique on serait différent ? Pourquoi parce qu’on est plus vieux on serait plus rigoureux et moins rêveur ? La Tante Clémentine va étonner Shola par sa nonchalance et son ouverture d’esprit. Shola qui croyait qu’aimer la liberté c’est aimer le bazar va en être pour ses frais…

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mai 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Shola et les lions

19 mai 2015

 

Critique

- Avis :  Savoir qui l’on est et d’où l’on vient n’est pas forcément une question que l’on se pose tout petit. Par contre se confronter à la différence, regarder ses qualités et ses défauts, accepter le besoin des autres est utile pour se construire. Shona,  naïve et innocente est très déterminée. Elle va au bout de ses rêves. Finalement elle se rend compte que être une petite ratière est au moins aussi bien qu’être lion. Un texte plein d’humour et de tendresse. Un petit roman illustré très abordable dès l’école élémentaire. Ceux qui ont aimé Shona, personnage particulièrement attachant et drôle pourront la retrouver dans une autre aventure : Shola et la tante d’Amérique 

- Appréciation :  recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mai 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Bulles & Blues // Mots rumeurs, mots cutter // Rouge Tagada

18 mai 2015

Résumé: Ces trois tomes racontent les histoires croisées de différents élèves d’une classe de quatrième, des histoires que l’on ne soupçonne pas forcément lorsque l’on regarde la photo de classe prise en début d’année. 

Dans Bulles & Blues, l’on suit Chloé, qui a toujours été très proche de son demi-frère Soan malgré leurs différences. Soan est plutôt discret et bon élèvetandis que Chloé est la fofolle de la famille, qui ne brille pas par ses notes à l’école. Ils sont dans la même classe mais depuis quelques temps Soan est distant, cela fait beaucoup souffrir Chloé. D’autres choses l’attristent, comme les manigances dont elle est témoin au sein de sa classet, qui font souffrir d’autres personnes. Elle confie ces peines dans son journal, et cherche la force de faire changer les choses. Pas facile à treize ans, de bouleverser le monde dans lequel on vit, pour pouvoir aller mieux. 

Mots rumeurs, mots cutter, c’est l’histoire de Léa qui a la mauvaise idée de sortir avec Mattéo, le garçon sur lequel ??? a jeté son dévolu. A partir de ce moment là, les rumeurs se multiplient à son propos et les humiliations aussi: elles deviennent quotidiennes. Léa n’a plus le goût de rien, elle qui était si enjouée, elle se referme sur elle même et venir à l’école devient une torture. Comment s’en sortir depuis qu’elle est le bouc émissaire de la classe et que tout le monde lui tourne le dos? 

Rouge Tagada, raconte quant à lui, l’histoire d’amourtié qui se tisse entre Alex et la nouvelle Layla, la nouvelle arrivée dans le collège en début d’année. Petit à petit, elles deviennent les meilleures amies du monde: elles passent des après midi entiers à rigoler, à écouter de la musique, elles s’assoient toujours l’une à côté de l’autre en classe. Cela fait partie des amitiés qui éclipsent le reste du monde. Puis Layla rencontre un garçon et s’éloigne d’Alex. Lorsqu’un après midi Layla vient passer un après midi chez Alex, c’est pour l’aider à apprendre à embrasser. Alex est troublée…

 

 

Critique: 

 

-Avis: Ces trois romans graphiques abordent avec douceur, humour mais aussi profondeur des thématiques délicates et pourtant familières des adolescents: l’attirance pour une personne du même sexe, qui questionne ce que peuvent ressentir beaucoup d’adolescents à une époque de la vie où les amitiés sont vécues avec passion ; ressentir avec tristesse l’éloignement par rapport à une personne chère à un moment où les personnalités des uns et des autres se forgent et changent ; comment l’on peut se retrouver sans s’en rendre compte au centre des moqueries, détruit par des rumeurs. Si les sujets sont graves, ce n’est jamais triste: les adultes sont là, certains sont des personnes ressources (mention spéciale pour la documentaliste qui récupère Chloé en pleurs, qui lui raconte toute son histoire et s’empare du cas préoccupant de Chloé). Les volumes se terminent sur une pointe d’espoir. 

Et tout cela sans aucun ton moralisateur: les histoires sont bien menées, racontées par un narrateur extérieur qui ne juge pas et ont le très grand avantage de se croiser, et de multiplier les points de vue sur les différentes histoires et chacun des personnages est tour à tour spectateur, témoin ou acteur de l’histoire. 

Les illustrations à la fois douces et colorées donnent corps aux personnages à la fois très normaux et tout à fait hauts en couleurs et incarnent les histoires dans un quotidien dans lequel n’importe quel adolescent peut se reconnaître. 

On attend avec impatience les portraits d’autres élèves de la classe!

-Appréciation: Recommandé

-Nom du critique: Alexandra Weihoff

-Date: Mai 2015

-Thèmes: Adolescence, homosexualité, harcèlement, divorce, amitié, vie au collège

-Niveaux: 6ème / 5ème / 4ème

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Embardée

1 mai 2015

 

Critique

- Avis : Christophe Léon est un auteur qui d’année en année enchaîne les publications. Ses livres passent rarement inaperçus pour les lecteurs qui le suivent. A chaque roman il puise son inspiration dans un fait de société qu’il traite avec plus ou moins de force et de conviction. « Embardée » est un de ces livres ratés qui enchaîne les clichés. Avec son récit, Christophe Léon veut persuader le lecteur de l’importance de son sujet, l’homophobie. Mais il s’y prend très mal. Le roman enchaîne les clichés. Les situations des personnages sont forcées et peu crédibles. Le personnage de Gabrielle ponctue le récit en insistant auprès du lecteur sur les dangers de l’intolérance. Gabrielle sorte de garde fou d’un idéal à retrouver.  Finalement, au lieu d’encourager le lecteur à réfléchir sur la tolérance et la différence, Christophe Léon, ennuie et même agace le lecteur tant il déconsidère par son propos sa capacité de réflexion. Même l’effort d’un double récit narratif n’y fait rien, un roman à vite oublier…

- Appréciation : je n’ai pas aimé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mai 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Matcha

1 mai 2015

Critique

- Avis : Une petite histoire de têtards plus humoristique que biologique. Le lecteur part à la découverte du Japon, de sa langue et de ses coutumes. Les mots japonnais s’habillent de vert pour l’occasion. Le texte est habilement accompagné d’illustrations en noir et vert. Faîtes de gravures et de collages malicieux elles rehaussent l’album d’un petit accent zen. Bonne idée, la quatrième de couverture est dédiée à un lexique des mots verts trouvés dans le texte. A voir, si le texte volontairement en capitales d’imprimerie n’est pas un frein à la lecture… Sinon, un  petit album finement humoristique dont il ne faut  pas priver le jeunes lecteurs.

- Appréciation : coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mai 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Le roi n’a pas sommeil

20 avril 2015

 Résumé: Dans l’Amérique des grands espaces, Thomas Hogan grandit dans la propriété familiale, élevé par une mère aimante. Mais dans cette société du silence et des non-dits, Thomas se construit comme un homme taiseux, ombrageux, traumatisé par les circonstances de la mort de son père, conditionné par la violence de son entourage d’hommes saoûls, bagarreurs et joueurs.

Critique

- Avis : Dans un univers et un style d’écriture proche de celui de John Steinbeck, ce roman qui se focalise sur une famille, raconte plus largement une histoire universelle, celle des hommes qui sont toujours sur le fil entre le bien et le mal, et que la somme des actions d’une personne ne définit pas forcément son essence. A travers un style moderne, dense et dépouillé, Cécile Coulon nous livre une étude de moeurs sur une société où le silence gangrène les rapports, et où le paraître prend le dessus sur la vraie nature des choses. Cette édition destinée aux classes de troisième et de lycée comporte un appareil critique essentiel pour comprendre l’essence de l’oeuvre, ainsi qu’un groupement de textes sur la grandeur et la misère de la condition humaine et une bibliographie sur le thème. Un nouveau classique à proposer aux classes. 

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Alexandra Weihoff

- Date : avril 2015

Thèmes : · condition humaine / bien&mal / Amérique

 

Niveaux : 3ème / Lycée

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES:

Lily

6 mars 2015

 

Critique

- Avis : Le roman de Cécile Roumiguière commence par une histoire de complicité. Celle de Jacques et de Loriane. Voulant initier sa petite fille le grand-père cinéaste l’emmène à la cinémathèque de Paris. A la sortie de la séance, la nostalgie gagne Jacques qui évoque avec Loriane, sa jeunesse et tout naturellement il lui raconte la vie familiale de cette époque, les années 60.  Mais les deux personnages s’effacent et leur complicité s’estompe peu à peu au profit de l’histoire Lily la cousine de Jacques. Élève prometteuse de l’école de danse de l’Opéra de Paris, Lily vit très mal le départ de son frère en Algérie. Le récit oscille alors entre passé et présent. Il met en scène de nombreux personnages et de nombreux événements. Ils sont simplement évoqués sans contexte précis. Bien que Loriane pose beaucoup de questions à son grand-père, ces événements que liste consciencieusement l’auteure restent vagues pour le jeune lecteur qui n’en a pas les clés : la torture, l’OAS, les porteurs de valise, le FLN, les ratonnades, la manifestation du 17 octobre 1961. Sans vraiment convaincre, Cécile Romiguière joue également avec la tradition du mythe de l’Opéra : la légende des toits, des caves et de son fantôme. La construction du récit n’est pas suffisamment solide pour faire face à tout ce qu’il recèle. Le récit lui-même passe à côté de deux belles idées. La transmission de la mémoire que permet le lien intergénérationnel. La force de la fiction pour raconter des événements historiques sensibles. Le personnage de Loriane manque de force. Elle n’a pas vraiment le discours et les interrogations d’une adolescente de seize ans. Un roman plutôt décevant.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,

Voyage dans la lune avant 1900

3 mars 2015

 

 

Critique

- Avis : Cet album a été édité pour la première fois en 1892. Et comme j’ai la chance d’en posséder un exemplaire original, je me réjouis de la réédition qu’en ont fait les éditions Actes Sud Junior.  Une ouverture frontal de l’album, une mise en page séparant image et texte marquent avec honnêteté la volonté de ne pas imiter la première édition. La fin du XIX ème siècle a vu s’émanciper la littérature a destination des enfants. De nombreux albums ont été édités à cette époque mais malheureusement aujourd’hui il est très onéreux de se les procurer. Merci aux éditions Actes Sud Junior de permettre avec cette réédition un voyage dans le temps de la littérature de nos arrières arrières grands-parents. Pour les collectionneurs je ne résiste pas. Voici un site magique, celui d’une passionnée. Michèle Noret http://www.michelenoret.com/ . Allez à sa rencontre, dans son petit local parisien ouvert sur rendez-vous spécialement pour vous. Si vous retrouvez des albums de votre jeunesse vous pourrez aussi grâce à elle faire un plus grand voyage dans le passé.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Charly

3 mars 2015

 

Critique

- Avis : Sam s’ennuie en vacances, les clients de l’hôtel ne remplacent pas les copains qui eux sont partis. Vivement la rentrée ! Alors Charly tombe à pic. Il est un peu bizarre mais finalement très vite Sam ne s’ennuie plus. Ensemble, ils partent à l’aventure, escaladent, jouent au foot et se font des confidences. Alors quand pour le dernier dîner, Charly devient Charlotte, Sam lui en veut de lui avoir menti. Mais non Charlotte n’a pas menti, elle joue au foot et alors, elle aime star Wars et alors. Une fille ça doit forcément jouer à la poupée, pleurnicher, s’habiller en robe rose ! Un roman  intense qui traite ce sujet «du genre» avec force, délicatesse et humour sans jamais tomber dans la caricature. Un roman qui permet d’ouvrir le débat dès le plus jeune âge avec beaucoup de justesse. Qui donne un regard équilibré et salutaire à ce sujet n’en déplaise à ses détracteurs.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,