Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Recherche dans la rubrique 'Scrinéo'

La voie des oracles.1, Thya

12 novembre 2014

 

Critique

- Avis : Le roman d’Estelle Fay est construit à la manière d’une véritable épopée. Entre sa villa d’Aquitania et la cité de Brog Thya va vivre une incroyable aventure. Le décor de l’empire romain en déclin est un facteur dynamisant du roman. Thya évolue dans un monde où se côtoient réalisme et magie. Elle rencontre des êtres surnaturels, créatures divines ou mythologiques. Elle se lie d’amitié avec Enoch , fidèle barbare protecteur et guide. Sans jamais nous lasser l’auteur navigue entre ces deux mondes dont les frontières se traversent naturellement. Tous les personnages, qu’ils soient humains ou divins sont en cohérence avec l’histoire et la mettent en relief. Thya entame un pèlerinage qui la fera grandir, qui lui donnera les clés de l’ancien monde pour mieux appréhender le sien. Un chemin initiatique dans un contexte historique extrêmement bien décrit. Jamais le roman ne s’essouffle. Dans un style fluide et poétique Estelle Faye rythme avec vigueur,  les péripéties de Thya.  Vivement la suite !

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : novembre 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Vous allez adorer cette croisière sanglante

12 novembre 2014

Critique

- Avis : Avec ce roman le lecteur entre dans le monde des ados virtuoses du joystick et de la souris, qui n’ont aucun état d’âme pour survivre quand ils sont le héros d’un jeu vidéo. De manière brutale, sadique ou dans le sang rien n’est interdit pour supprimer ses adversaires virtuels. Tous les coups sont permis, toutes les ruses, toutes les violences. Les alliances se font et se défont au rythme vertigineux du jeu. Au-delà du suspens Arthur Ténor décortique avec doigté et précision la psychologie du joueur. Mieux il fait du lecteur un spectateur horrifié. Au cours  de la croisière, les adolescents vont se laisser dominer par l’esprit du jeu. Petit à petit l’atmosphère devient pesante, les situations imprévisibles et irréelles s’enchaînent.  Pour les adolescents, cela ne fait aucun doute cette croisière est un jeu. Et comme tout jeu il n’y a qu’un seul gagnant ! Ça y est le débat est lancé, le jeu peut-il retirer tout discernement entre le réel et le virtuel ?La plume d’Arthur Ténor n’est pas d’une grande précision ni d’une grande finesse de style mais  ce n’est pas le propos d’un roman d’horreur. Son récit est facile et agréable à lire. Le suspens tient jusqu’à la fin sans jamais se tarir. Et quelle fin ! Elle relance l’idée du lecteur spectateur. Et si tout cela n’était qu’un jeu… Une collection récente dont les trois premiers titres sont tous signés…  Arthur Ténor !

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : novembre 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Le livre de Saskia. 1, Le Réveil

8 mars 2012

 

Critique

- Avis : Peu à peu, Saskia plonge au cœur d’un monde aussi fascinant que terrifiant, peuplé de créatures ailées, de magie, de combats mortels et de prophéties troublantes. Premier tome d’une Saga Le Réveil conte la révélation et l’initiation de Saskia dans le monde enchanté et singulier qui est le sien. La révélation du caractère surnaturel de Saskia est un peu lourde. Il faut en effet attendre la moitié du roman pour plonger avec elle dans une guerre sans merci. C’est un parti pris qui nuit au suspens du récit car c’est depuis longtemps une évidence pour le lecteur.  Mais le roman se relance dès que Saskia entre dans cet univers enchanté. Dans le Tome 2 L’épreuve à paraître le 15 mars, Saskia va découvrir qui elle est vraiment et qui sont ses ennemis. Elle doute du lien qui la lie à Tod. Et si l’ancienne Prophétie disait vrai ?

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,