Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Recherche dans la rubrique 'école élémentaire'

Shola et les lions

19 mai 2015

 

Critique

- Avis :  Savoir qui l’on est et d’où l’on vient n’est pas forcément une question que l’on se pose tout petit. Par contre se confronter à la différence, regarder ses qualités et ses défauts, accepter le besoin des autres est utile pour se construire. Shona,  naïve et innocente est très déterminée. Elle va au bout de ses rêves. Finalement elle se rend compte que être une petite ratière est au moins aussi bien qu’être lion. Un texte plein d’humour et de tendresse. Un petit roman illustré très abordable dès l’école élémentaire. Ceux qui ont aimé Shona, personnage particulièrement attachant et drôle pourront la retrouver dans une autre aventure : Shola et la tante d’Amérique 

- Appréciation :  recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mai 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Mon voisin est un monstre

25 avril 2015

 

 

Critique

-    Avis : Timéo a un nouveau voisin. Bientôt se répand la rumeur qu’un ogre ou un monstre habite dans le village… Une première lecture destinée aux enfants entrant en CP, où l’histoire est précédée de petites séquences pédagogiques de découverte des mots. Le texte, assez faible, ne pousse pas jusqu’à son terme le ressort comique de l’exagération et du fantasme ; on préfèrera, sur une trame similaire, « Comment ! Vous saviez pas ? » de Jean-Luc Allart et Gilbert Lafaille (Editions Les Grandes Personnes).

-    Appréciation : Pourquoi pas ?

-    Nom du critique : Séverine Billot

-    Date : mai 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Faites-moi rire sinon je vous égorge!

8 février 2015

Résumé: Antoine et Lucien, deux copains, se font une joie à l’idée de passer le week-end seuls dans la maison d’Antoine: leurs parents sont partis et ils se sont débarrassés de leurs grandes soeurs qui compte passer ces deux jours ensemble de leur côté dans la maison de Lucien. Au programme, overdose de films d’horreur et de bonbons. Mais le week-end ne se déroule absolument pas comme prévu: un homme étrange s’introduit dans la maison d’Antoine et les deux jeunes collégiens apprennent rapidement que ce dernier s’est échappé de prison. Ce qu’exige cet homme de toute évidence fou et dangereux, est simple: des blagues, ou il fait tout sauter.

Avis: Le format extrêmement court de ce roman (55 pages) correspond tout à fait à la rapidité de l’action qui se déroule. Tout va très vite, parfois trop: on aimerait un peu plus d’introspection mais cela retranscrit parfaitement la vitesse des pensées dans des situations d’urgence. La rapidité du déroulement de l’action accentue la sensation d’angoisse et le fait que les héros sont deux jeunes garçons permet aux lecteurs de s’identifier. Le suspense est bien maîtrisé, jusqu’à la dernière ligne, où l’on a à peine connaissance de l’issue heureuse de cette prise d’otages. Cette fin, un peu abrupte, permet au lecteur d’imaginer lui même une suite: quelles étaient les motivation du kidnappeur, que feront les parents à leur retour, quelle leçon tireront les quatre enfants? Ce petit livre bourré de péripéties peut constituer une bonne entrée en matière pour des lecteurs peu chevronnés.

- Appréciation : recommandé

- Nom du critique : Alexandra Weihoff

- Date : février 2015

Thèmes : · prise d’otages, angoisse, danger, menace

Niveaux : CM2-6ème-5ème

 

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

La classe pipelette

20 janvier 2015

Le sujet abordé est original. Il porte sur la vie d’une enseignante terrorisée par les élèves de sa classe en raison de leurs incessants bavardages. On découvre une situation quotidienne vu de différents points de vue : le narrateur, les élèves, les enseignants.
La maîtresse essaye toutes sortes de méthodes pour apaiser les élèves. Aucune ne fonctionne (séance de cris, vertus du silence, musique, chanson,) et elle finit par tomber malade.
La structure est originale. Le narrateur, inconnu, qui raconte la vie de la maîtresse laisse la parole aux élèves qui s’expriment à la première personne.
L’auteur nous entraîne dans des considérations personnelles sur la taille, les inquiétudes physiques et morales de l’enseignante. C’est dérangeant, compte-tenu de l’âge des lecteurs auxquels ce livre est destiné. Par ailleurs, le vocabulaire est surprenant : familier lorsqu’il n’est pas vulgaire.
A la croisée de la fiction, du guide pédagogique, de la chronique de faits divers, ce livre qui déclenche un malaise n’apporte rien en termes de littérature jeunesse.

Extrait

Méthode du jeu du silence

C’est en faisant des œufs à la coque que Catherine a eu l’idée du minuteur.
Elle l’a apporté en classe.

-          On va faire notre séance habituelle de bruit, après quoi je minuterai votre silence. Celui d’entre vus qui tiendra le plus longtemps sans parler aura gagné.

-          Gagner quoi, maitresse ?

-          Ma considération.

Pétrifiés par le tic-tac du minuteur, es élèves restent muets pendant cinq bonnes minutes.

Tous, même Renaud.

Catherine va lui serrer la main :

-          Tu as ma considération.

Renaud prend l’air de quelqu’un qui a gagné au Loto.

Avis: je n’ai pas aimé

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES:

Boucles d’or et les deux ours

13 janvier 2015

 

Un ours en moins que dans le conte traditionnel, voilà de quoi surprendre dès le départ, et motiver, s’il en était besoin  le lecteur, à entrer dans l’album !
Un petit Ours disparaît donc, Boucle d’or arrive… L’auteur parvient avec brio à renouveler une histoire mille fois contée et l’éclaire d’une nouvelle interprétation : ce n’est plus une Boucle d’Or intruse mais une petite fille accueillie qui vient combler un manque.
 Nous voici au cœur d’une histoire de disparition, de perte et d’adoption.
 
Le dessin actualise le conte et le situe dans une époque contemporaine, dans un univers urbain : les illustrations très simples racontent en creux la vie quotidienne d’une famille où buildings, voitures et longues artères viennent remplacer la forêt.
Le texte et l’image travaillent en complémentarité, ou en alternance. Et parfois le texte se fait elliptique, laisse la place aux hypothèses du jeune lecteur pour lui permettre de construire sa propre histoire.
Il y a beaucoup de sensibilité, de pudeur et d’amour dans ce très bel album subtil et fin : un vrai coup de cœur !

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES:

Jean-Michel et Victoria la fée

19 novembre 2014

 

Critique

- Avis : L’humour est la clé de cet album dont il est déjà paru 4 titres. Inspiré de la BD pour la présentation du texte, les illustrations restent cependant maîtres de la page. Il y en a donc pour tous les goûts dans l’approche de l’histoire. D’autant que le texte comme l’image fourmillent de détails et d’humour.  Être un super-héros ce n’est pas facile. Ici, Jean-Michel est soumis à rude concurrence avec Victoria la fée. Preuve que super-héros n’est pas un métier exclusivement masculin. Heureusement la morale de l’histoire ne se revendique d’aucune théorie du genre.  Grâce à son humour et à ses illustrations pétillantes Magali Le Huche a  plutôt eu la bonne idée de donner à chacun sa place et sa chance. La vraie vie quoi…

- Appréciation : recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : Novembre 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

La grande famille des tout-seuls

18 novembre 2014

 

La grande famille des tout-seuls

Parce qu’il a l’impression que dans ce monde, «  si t‘es pas deux, t’es fichu », Jérémie, 6 ans, décide d’aider sa mère à trouver un  compagnon qui pourra en même temps faire office de  «  papa de remplacement. » Dans l’espoir de trouver la perle rare, le garçon  fait la liste des tout-seuls de son entourage et rédige  une petite annonce  à leur intention : "Ma maman est toute seule. Vous aussi vous êtes tout seul. Voulez-vous être deux pour avoir une maison et un jardin avec une balançoire? 
Merci beaucoup. Jérémie, 1er étage."»

Dans ce petit roman tendre apparaissent sous la plume d’un narrateur de 6 ans les thèmes de la séparation, de la solitude et des difficultés financières. Même si on a du mal à croire qu’un enfant de cet âge puisse s’exprimer ainsi (candide parfois par ses expressions, mais très mature dans ses réflexions), il n’en reste pas moins que ce texte sensible pourra interpeller de jeunes lecteurs à partir de 9 ans ;  ils n’auront aucun mal à lire en autonomie ce texte écrit simplement qui pourra prêter à des discussions  philosophiques sur le thème de la solitude et de la solidarité.

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

La bande à Grimme et la sorcière du Palais-Bonbon

18 novembre 2014

 

Revoilà pour une troisième aventure la bande de neuf orphelins  emmenés par Grimme, leur chef  adolescent. Dans ce nouvel épisode, ils partent à la recherche des parents de deux d’entre eux,  Sucette et Bretzel, sont aidés en chemin par un voyant, mais comme rien n’est simple dans les histoires à la Dickens, se heurtent à leurs ennemis de toujours qui bien sûr leur mettent des bâtons dans les roues. On est bien ici dans l’univers du conte, on n’en révèlera pas  l’issue même si comme le dit Fanette, “on a d’excellentes chances de crier victoire à la fin de cette histoire”.
Ceux qui ont déjà lu et suivi les aventures de la bande de Grimme retrouveront avec plaisir les protagonistes de la série, magie, bagarre, étant toujours au RV, sur fond de débrouillardise et de solidarité. Quant aux autres, sans doute auront-ils du mal à rentrer dans cette aventure qui installe d’entrée de jeu une multitude de personnages pas très caractérisés que le jeune et novice lecteur peinera peut être  à identifier, ce qui risque de rendre sa lecture en autonomie assez difficile. Aussi peut-on conseiller ce livre à de bons lecteurs de fin de cycle 3, voir de collège qui sauront gérer beaucoup d’implicites, de sous entendus et un second degré pas toujours perceptible.

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Totem / Je t’aime

11 octobre 2014

Critique :

- Avis : Dans la collection Boomerang, deux textes en regard : au recto, Totem, au verso Je t’aime… ou peut-être l’inverse, car le lecteur est laissé libre du choix de son entrée dans la narration. Deux histoires qui parlent d’amour et de recherche de l’âme sœur, tour à tour chez un géant et un jeune Indien. Dans un univers baigné d’onirisme, l’écriture, douce et poétique, interroge le sentiment amoureux avec, en filigrane, la question de la prédestination : avons-nous un amour à vivre, et alors… lequel ?

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Séverine Billot

- Date : octobre 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

La star de l’année

11 octobre 2014

Critique :

- Avis : A travers un prisme humoristique et d’hilarantes poules, un texte qui aborde la tension entre désir d’appartenance à un groupe et besoin d’affirmation de sa propre singularité. Pour les poulettes, vivre au poulailler, c’est oublier sa singularité, c’est suivre en tout la poule dominante. Face à la pression du groupe qui refuse les individualités, Lisette, la caquetante héroïne, ressent le besoin profond d’exprimer son moi intime et de faire entendre sa voix. Pour cela, elle devra quitter le groupe, et trouver sa propre voie. Avec optimisme et beaucoup d’allant, une première lecture qui porte un véritable enjeu de construction de soi. Le texte bref, les phrases courtes et le vocabulaire simple, accompagné d’un glossaire, permettront aux lecteurs débutants d’aborder aisément l’histoire. Les illustrations, abondantes et drolatiques, accompagnent à merveille le texte et facilitent l’entrée dans la lecture.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Séverine Billot

- Date : octobre 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,