Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Recherche dans la rubrique 'Historique'

Vango

1 avril 2010





- Critique :
- Avis :

On attendait le nouveau Timothée de Fombelle avec impatience depuis la parution des deux tomes de Tobie Lolness… et ce roman est loin de nous décevoir !
Même si ce livre ne se passe pas dans un monde merveilleux comme celui de Tobie Lolness mais dans le monde des années 1930, l’auteur nous emporte dans une histoire haletante et tourbillonnante. Il y dessine des personnages attachants : le prêtre Zefiro dans son monastère invisible, Hugo Eckener et son Zeppelin (personnage à part entière !), Ethel la belle Ecossaise mais aussi et surtout le héros : Vango. Orphelin, élevé par Mademoiselle dans une petite île de l’Italie du sud où il apprend à grimper sur les murs "comme une araignée", il est poursuivi par le commissaire Boulard pour un crime qu’il n’a pas commis. 
D’inquiétants personnages s’intéressent également à son sort sans qu’il sache pourquoi. Des questions planent autour de son identité, questions auxquelles le premier tome de ce roman ne répond pas.
En arrière-plan du mystère de l’identité de Vango, Timothée de Fombelle s’attache aux évènements historiques des années 1930. Le roman rend ainsi bien compte de l’atmosphère de plus en plus pesante de l’Allemagne à ce moment-là à travers certaines anecdotes : ainsi, on efface un nom "mal venu" sur un monument aux morts pour le remplacer par un autre "aryen"…
Bref, voici un roman enchanteur, plein de suspense, de poésie et même parfois d’humour au style fluide.





- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Anne Crétois-Legrand

- Date : avril 2010

 

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,

Mon amie Sophie Scholl

18 décembre 2009

 

Critique

- Avis : Quel aurait été notre comportement à cette époque ? C’est la question sous-jacente du roman. La forme du journal intime fait que le lecteur suit deux histoires superposées dont la chronologie est différente. L’histoire de la résistance des jeunes allemands pendant la guerre et l’histoire d’Elisa à travers ses angoisses et l’admiration qu’elle porte à son amie. Ainsi le lecteur navigue entre le passé de l’action et le présent du doute. La narration à la première personne renforce les sentiments et l’émotion d’Elisa. Inspiré d’une histoire vraie, le roman met en avant que, en Allemagne aussi, des jeunes gens ont eu le courage de s’opposer au régime nazi.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : décembre 2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,

Genghis Khan, le fils du ciel bleu

1 décembre 2009

 





- Critique :
- Avis :

L’idée de départ est intéressante : faire découvrir l’enfance de Genghis Khan, méconnu en Occident. Mais le récit qui prend le ton d’un conte émaillé de digressions documentaires un peu plaquées, manque de souffle. Le monologue de Genghis Khan est coupé par les réflexions puériles de la fillette qui interrompt de manière intempestive le grand chef et du même coup, le récit.

- Appréciation : Je n’ai pas aimé
- Nom du critique : Anne Crétois-Legrand
- Date : novembre 2009

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Roméo et Juliette

21 octobre 2009

 

 

Critique :

- Avis : Sur fond de colonisation et de guerre Yves-Marie Clément revisite une histoire désormais mythique, celle de Roméo et Juliette. Il ne s’est pas embarrassé d’ailleurs pour trouver un prénom original pour les deux héros. En ce début de 20ème siècle la condition des filles de la société bourgeoise est difficile et leur liberté de penser et d’agir réduite à néant. Une histoire bien banale certes mais qui décrit assez bien les conditions de vie des bagnards 

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : Octobre 2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

La vie en rouge

11 juin 2009

 

- Critique :
- Avis :

L’auteur, qui a vécu 20 ans en Chine, s’est inspirée de témoignages qu’elle a recueillis. Ce roman fort à deux voix, ponctué de descriptions très détaillées et réalistes, nous fait entrer dans la vie quotidienne de la Chine maoïste où l’euphorie des premiers temps de la Révolution culturelle laisse vite la place à une crainte du lendemain. Les familles chinoises sont alors écartelées; les parents et les enfants étant envoyés dans diverses parties du pays et soumises à une propagande sans répit (rééducation, autocritique obligatoire, glorification de Mao…). Ce roman apprendra beaucoup aux élèves sur l’histoire de la Chine du Xxè s, sujet peu fréquent en littérature de jeunesse.
Par ailleurs, la couverture, inspirée d’affiches communistes chinoises, est très réussie.

- Appréciation : Recommandé
- Nom du critique : Anne Crétois-Legrand
- Date :
juin 2009

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,

Je marchais MALGRE MOI dans les pas du diable

10 avril 2009

 



 

- Critique :
- Avis :
Ce roman a reçu le premier prix des Incorruptibles, prix  entièrement mérité.

Il aborde un thème très peu souvent traité en particulier en littérature de jeunesse. En effet, si de nombreux livres ont pour décor la France pendant la seconde Guerre Mondiale, peu s’attachent à décrire la vie des réfugiés de l’Est de la France contraints à l’exode puis celle de l’Alsace annexée et des « malgré nous » (l’auteur a d’ailleurs rencontré plusieurs de ces soldats enrôlés de force dans l’armée allemande). Dorothée Piatek nous offre un roman touchant et fort sur la vie d’un adolescent s’ouvrant à l’amour, plein d’espoirs et révolté par les idées nazies auxquelles son meilleur ami a adhéré.

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

La route des ossements

10 avril 2009

 

- Critique :
- Avis :

Le récit du livre est très réaliste. Il s’inspire probablement de l’expérience soviétique totalitaire et de ces goulags : Youri (prénom russe) fait en effet l’expérience de l’absence de liberté d’expression puis du caractère inhumain du camp de travail dans lequel  il a été envoyé pour une raison futile. Dommage que cette référence ne soit pas explicitement citée, cela aurait donné au propos un engagement et un intérêt tout autre…
- Appréciation : Pourquoi pas
- Nom du critique : Anne Crétois-Legrand
- Date : 05/02/2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

L’homme qui a séduit le soleil

9 février 2009

Critique

Avis: Une écriture sans accroc. Un récit qui se veut historiquement juste et qui l’est. Des personnages qui ont existé et qui ont marqués la France du 17° siècle. Tout est là pour que cette fresque catalogue trouve sa place dans les établissements scolaires et soit un complément « indispensable » aux programmes.
Malheureusement l’histoire n’apporte rien, le héros n’a guère de consistance, les portraits sont brossés à gros traits… Quant on referme le livre on aurait souhaité que Gabriel soit davantage pris en considération par un auteur qui a tenu à respecter un académisme convenu mais bien ennuyeux.
 

Appréciation : Je n’ai pas aimé

Nom du critique : Caroline Defresne

Date : Février 2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,

Mao et moi

9 février 2009

 

Critique

Avis : Album extraordinaire tant du point de vue du dessin que du texte. Cette autobiographie est d’autant plus exceptionnelle qu’elle se veut objective et sans parti pris social ou politique ? Cet ouvrage, destiné aux Collégiens, Lycéens et adultes est une grande leçon d’histoire et se devrait d’être dans les rayons de tous les CDI… Seul prix peut être un obstacle et c’est le seul regret, la seule réserve à émettre sur cette œuvre !

Appréciation : recommandé

Nom du critique : Caroline Defresne

Date : Février 2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Le rêve de Sam

23 octobre 2008

Critique :
- Avis : Avec Josh et Sam nous traversons une période bien trouble des USA. Il est important de ne pas oublier les violences et les discriminations subies à cette époque par les noirs. Et si aujourd’hui les choses ont bien changé, le racisme est malgré tout encore bien présent. Que ce soit aux USA ou ailleurs, le roman de Florence Cadier montre que parfois l’humanité progresse, mais qu’il reste encore beaucoup à faire dans le monde pour les droits de l’homme. Dommage que le ton soit souvent documentaire donnant à l’histoire un côté didactique.
- Appréciation : Recommandé
- Nom du critique : Sophie Audouard
- Date : octobre 2008

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,