Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Recherche dans la rubrique 'Horreur'

Faites-moi rire sinon je vous égorge!

8 février 2015

Résumé: Antoine et Lucien, deux copains, se font une joie à l’idée de passer le week-end seuls dans la maison d’Antoine: leurs parents sont partis et ils se sont débarrassés de leurs grandes soeurs qui compte passer ces deux jours ensemble de leur côté dans la maison de Lucien. Au programme, overdose de films d’horreur et de bonbons. Mais le week-end ne se déroule absolument pas comme prévu: un homme étrange s’introduit dans la maison d’Antoine et les deux jeunes collégiens apprennent rapidement que ce dernier s’est échappé de prison. Ce qu’exige cet homme de toute évidence fou et dangereux, est simple: des blagues, ou il fait tout sauter.

Avis: Le format extrêmement court de ce roman (55 pages) correspond tout à fait à la rapidité de l’action qui se déroule. Tout va très vite, parfois trop: on aimerait un peu plus d’introspection mais cela retranscrit parfaitement la vitesse des pensées dans des situations d’urgence. La rapidité du déroulement de l’action accentue la sensation d’angoisse et le fait que les héros sont deux jeunes garçons permet aux lecteurs de s’identifier. Le suspense est bien maîtrisé, jusqu’à la dernière ligne, où l’on a à peine connaissance de l’issue heureuse de cette prise d’otages. Cette fin, un peu abrupte, permet au lecteur d’imaginer lui même une suite: quelles étaient les motivation du kidnappeur, que feront les parents à leur retour, quelle leçon tireront les quatre enfants? Ce petit livre bourré de péripéties peut constituer une bonne entrée en matière pour des lecteurs peu chevronnés.

- Appréciation : recommandé

- Nom du critique : Alexandra Weihoff

- Date : février 2015

Thèmes : · prise d’otages, angoisse, danger, menace

Niveaux : CM2-6ème-5ème

 

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

Vous allez adorer cette croisière sanglante

12 novembre 2014

Critique

- Avis : Avec ce roman le lecteur entre dans le monde des ados virtuoses du joystick et de la souris, qui n’ont aucun état d’âme pour survivre quand ils sont le héros d’un jeu vidéo. De manière brutale, sadique ou dans le sang rien n’est interdit pour supprimer ses adversaires virtuels. Tous les coups sont permis, toutes les ruses, toutes les violences. Les alliances se font et se défont au rythme vertigineux du jeu. Au-delà du suspens Arthur Ténor décortique avec doigté et précision la psychologie du joueur. Mieux il fait du lecteur un spectateur horrifié. Au cours  de la croisière, les adolescents vont se laisser dominer par l’esprit du jeu. Petit à petit l’atmosphère devient pesante, les situations imprévisibles et irréelles s’enchaînent.  Pour les adolescents, cela ne fait aucun doute cette croisière est un jeu. Et comme tout jeu il n’y a qu’un seul gagnant ! Ça y est le débat est lancé, le jeu peut-il retirer tout discernement entre le réel et le virtuel ?La plume d’Arthur Ténor n’est pas d’une grande précision ni d’une grande finesse de style mais  ce n’est pas le propos d’un roman d’horreur. Son récit est facile et agréable à lire. Le suspens tient jusqu’à la fin sans jamais se tarir. Et quelle fin ! Elle relance l’idée du lecteur spectateur. Et si tout cela n’était qu’un jeu… Une collection récente dont les trois premiers titres sont tous signés…  Arthur Ténor !

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : novembre 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Tant pis pour elle

30 mars 2014

 

Critique

- Avis : Roman policier autour d’une histoire de vengeance. Les auteurs jouent avec la narration du récit tour à tour à la première et la troisième personne. L’intrigue est bien menée, inquiétante et trouble elle fait resurgir le passé de Rebecca dont la sœur aînée est morte dans de mystérieuses circonstances. La police ayant conclu à un suicide. Avec beaucoup de suspens, les auteurs nous dévoilent peu à peu les événements passés. A travers le personnage de Rebecca qui recouvre la mémoire des faits, le lecteur comprend ce qui s’est réellement passé. Un roman où les personnages ont délibérément oublié les faits pour continuer à vivre ou pour échapper à la justice. Mais tôt ou tard quand le passé resurgit, la vérité n’est pas loin de se faire. Le parti pris de suivre le tueur dans ses crimes n’est pas sans conséquences sur l’intrigue ou le suspens. Un bon polar dont l’écriture directe et soignée donne corps à l’histoire.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Instinct 1

6 mars 2012

 

Critique

- Avis : Le roman de Vincent Villeminot entre sans aucun détour dans un monde étrange. Entre légendes indiennes, rites chamaniques ou folie d’un scientifique illuminé, le suspens ne cesse de basculer. Tim n’est pas tout à fait adulte mais va  bientôt le devenir. Ici sa métamorphose ressemble à un rite de passage, à une  introspection. Tim plongera jusqu’au fond de son âme humaine pour en découvrir les plus bas instincts. L’homme est un loup pour l’homme. Le roman est ici un questionnement intelligent qui va bien au-delà de la simple histoire. Dommage qu’il ait fallut trois tomes à l’auteur pour le mener à bout. Cependant il ne faut pas hésiter à lire la suite ! Dans le tome 2 Six mois ont passé depuis la guerre contre les Chasseurs mais les menaces contre l’institut du professeur McInthyre n’ont pas pour autant disparu. Tim lui est toujours hanté par la même question.  Une drogue semble libérer les plus sombres instincts des anthropes. Alors que le Pr McIntyre disparaît, Tim, Flora et Shariff vont plonger au plus profond de leurs pulsions animales. Tome 3 à paraître en ce début mars

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2012

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,