Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Recherche dans la rubrique 'conte philosophique'

Les Vitalabri

5 mars 2015

 Jean-Claude Grumberg, Ronan Badel. Les Vitalabri.

 

Critique

-    Avis :

Attention, humour noir ! L’errance, destin des peuples sans patrie – on reconnaîtra indifféremment dans les Vitalabri les diasporas juive, tsigane ou rom – est traitée ici d’une plume acerbe, mordante, parfois virulente. L’accumulation des situations ubuesques, l’énormité des clichés égrenés et la mise à nu de l’absurdité administrative dynamitent les politiques d’immigration et étrillent le racisme ordinaire, suscitant un rire presque douloureux. Dans un contexte de questionnement sur les identités nationales et de durcissement des politiques migratoires, une satire bienvenue, mais dont le traitement au lance-flammes nécessitera peut-être un accompagnement des jeunes lecteurs afin de mieux saisir les références historiques et sociales ainsi que les enjeux du propos.

-    Appréciation : Recommandé

-    Nom du critique : Séverine Billot

-    Date : mars 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

La couleur du vent

18 décembre 2014

Critique

- Avis : Découvrir qu’on est quelqu’un parmi d’autres. Se demander d’où viennent les choses simples qui nous entourent. C’est une étape dans la vie d’un enfant. Et pourquoi, et comment… A l’aide d’une histoire simple l’auteur donne une vraie dimension philosophique à son texte. Elle l’accompagne d’illustrations poétiques d’une grande force et d’une grande douceur. Lou, questionne le monde à travers son épopée. Le lecteur n’aura aucun mal à s’identifier au héros de l’histoire. Avec lui il parcourra aussi le chemin de la réflexion. Il pourra comme lui commencer à appréhender le monde et mettre des mots sur ses angoisses.

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : décembre 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Seyyed Ali Shodjaie, Elahe Taherian, Le bonhomme de neige géant.

2 décembre 2014

Critique

-    Avis :

Métaphore de l’histoire contemporaine iranienne, un album blanc et ouaté comme dénonciation du consentement, implicite ou inconscient, des hommes aux dictatures de tout poil.
Alors que la belle aventure tourne mal, les villageois préfèrent pourtant chasser le soleil qui pourrait venir à bout du terrible bonhomme, acceptent les interdictions les plus absurdes – et tristement réalistes (les corbeaux n’ont plus le droit de croasser au petit matin) – se résolvant à interdire le printemps pour continuer à vivre en hiver. L’espoir, pourtant, n’est pas tout à fait mort : il subsiste encore dans le cœur des enfants, dont la chaleur pourra sûrement, un jour, jeter à bas le tyran.

-    Appréciation : Recommandé

-    Nom du critique : Séverine Billot

-    Date : décembre 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Le trou

29 mai 2013

 

Critique

- Avis : D’un simple trait personnages et décors sont mis en scène. Quelques touches de couleurs réveillent chaque page comme pour donner prise au réel dans cette histoire fantasque. La reliure de carton brute, endossée de toile jaune en fait un très bel objet. Le mystérieux trou qui le perce de part et part donne au lecteur une farouche envie d’y placer son œil avant de le dévorer. Une édition superbe dont il ne faut surtout pas se priver !

- Appréciation : Coup de Coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mai 2013

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES:

La fille du loup

27 mars 2013

 

Critique

- Avis : Une histoire de loup ? Pas seulement…Arriver à berner sa proie la louve en est certaine. Comme dans le petit chaperon rouge elle se déguise. Si les brebis connaissent l’histoire, elles ne sont pas toutes d’accord.  La louve saute sur l’occasion et accentue cette division. Les brebis se querellent certaines sont montrées du doigt.  Heureusement une pas comme les autres va leur faire entendre raison. Cette nouvelle animalière n’est pas loin du conte philosophique. Elle permet de méditer sur le vivre ensemble avec humour et subtilité.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2013

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Quelque chose de grand

3 décembre 2012

 

Critique

- Avis : Et si pour grandir il suffisait de faire quelque chose de grand ? C’est sans doute ce que pense le petit garçon. Mais qu’est-ce que c’est quelque chose de grand ? Le grand ne le sait pas lui même. D’ailleurs qui le sait ? A travers un texte poétique et philosophique utilisant un vocabulaire simple et direct, deux enfants devisent sur la vie. L’un plus grand s’étonne des questions du plus petit auxquelles il tente de répondre. Malgré la différence d’âge le dialogue s’installe dans un tendre respect. D’un trait subtil, Ingrid Godon n’hésite pas, en mélangeant pastels gras et crayons de couleur,  à imiter les dessins d’enfants. Ici, la spontanéité du trait répond au texte. Respect et attention deux mots clés pour cet album qui invite à réfléchir sur la vie de tous les jours. Sans y penser on peut par de petites choses être fier de ce que l’on fait. Un album ambitieux à lire absolument !

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : novembre 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Ligne 135

3 décembre 2012

 

Critique

- Avis : Comme à son habitude Albertine s’approprie la page de son trait de Rotring noir. D’abord dépouillé et précis le trait se transforme en une multitude de détails. Le train, symbole du voyage, héros de l’histoire installe la couleur au milieu des lignes noires. Il traverse les paysages de la ville à la campagne. Albertine s’approprie le voyage dans l’espace laissant au texte de Germano Zullo le voyage dans le temps. Immobile dans ce train qui avance la petite fille s’interroge. La vie est un voyage. Peut-on aller partout ? C’est difficile de faire le tour de soi-même ? Et la vie qui défile ? Autant de questions que lui posent les adultes et qu’elle ne comprend pas toujours. Rare sont les albums où le texte et les illustrations ont une telle complémentarité. Comment un album de cette teneur a-t-il bien pu échapper au jury du Salon du livre de Montreuil ? Heureusement pour nous, il n’a pas échappé à la sagacité des Editions La Joie de Lire. Une réussite incomparable !

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : novembre 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Le temps des mots à voix basse, suivi de « du mal à une mouche »

3 septembre 2012

 

Critique

- Avis : Il n’a jamais revu Oskar mais aujourd’hui il se souvient. Tout a commencé quand les adultes ont parlé à voix basse. Dans cette petite ville d’Allemagne les juifs sont d’abord mis à l’écart, puis arrêtés pour être déplacés puis exterminés.  Il ne comprend pas ce qui se passe, pourquoi Oskar est-il tout à coup mis à l’écart ? Qu’a-t-il fait ? Rien il le sait puisqu’ils sont toujours ensemble. Ce texte émouvant et grave retrace avec force et sensibilité le regard que portent deux enfants sur le monde cruel et barbare de cette époque.
Un texte moins douloureux que le précédent mais tout aussi interrogateur. Après la mort, arrive le jugement dernier.  La dame écoute et se justifie rarement. Un comptable retrace dans  les moindres détails ses larcins, les commente, les juge. Dans ce texte à deux personnages l’auteure créé un déséquilibre de parole. Comme la dame, le lecteur se tait. Il s’interroge sur la succession des petits gestes anodins de la vie. Anodins, pas si sûr…
Publié en 2001 les éditions La Joie de lire ont réédité ce premier texte dans la collection Encrage en y ajoutant Du mal à une mouche. Un hommage clin d’oeil que la maison d’édition fait à l’auteure qui nous a quittés en 2010.

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : juillet août 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,