Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Recherche dans la rubrique 'Sport'

Highline

3 mars 2015

 

Critique

- Avis : Le calcul est vite fait. Un peu plus de 5 minutes pour faire la traversée. Mais avant il faut se décider à monter sur la sangle. Faire comme si. Retrouver les sensations de l’entraînement. Garder les mêmes gestes. Reprendre les mêmes attitudes. Entrer dans le vide en esprit… Tout au long du roman Charlotte Erlih nous fait véritablement partager les sentiments du narrateur. Nous sommes sur la slackline, nous traversons. Avec des mots sublimement justes et précis elle déroule le temps, l’angoisse, le vide. Tenu par le narrateur, le  lecteur est pris de vertige. Incapable de regarder ailleurs, il fixe la page, les mots. A  aucun moment l’intensité ne se relâche. La lecture est pénible autant que la traversée est périlleuse. Rarement un auteur n’a su comparer le vide au doute, le désespoir  au questionnement existentiel, l’espoir à l’incertitude comme à su le faire Charlotte Erlih. Que peut-on dire ? Ce roman était fait pour la  collection d’une seule voix ou cette collection faite pour ce roman ? Ce qui est certain c’est qu’il est à retenir comme une pépite de  la collection.

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Cassée

7 mai 2014

 

Critique

- Avis : Comme toujours dans cette collection le personnage principal s’adresse au lecteur. Il lui fait tout partager. D’abord les douleurs affreuses du bras cassé. Puis les contraintes de son immobilité obligée.  Enfin la frustration de ses vacances gâchées. Mais Lily n’est pas une héroïne attachante bien au contraire. L’auteure lui a donné beaucoup de défauts, capricieuse, orgueilleuse, impatiente, égocentrique. Bref, Lily ne pourra pas compter sur l’empathie du lecteur. Il n’aura pas non plus envie de s’identifier à elle. Entourée d’une mère protectrice, aimante et compréhensive Lily est le type même de l’anti héroïne. Mais ce simple bras cassé ne va pas uniquement bouleverser son petit confort. Peu à peu, Lily change son regard sur les autres et particulièrement sur son petit frère Jim qui n’a d’yeux que pour elle. Jusque là Jim n’avait pas vraiment de place dans sa vie. Sa convalescence est l’occasion d’une prise de conscience du handicap de ce frère qu’elle aime bien entendu mais sans vraiment le comprendre. En faisant de son personnage principal  une anti héroïne, Frédérique Deghelt donne du relief et surtout du recul à la réflexion sur le handicap. Une belle leçon de vie et d’humilité.

- Appréciation : recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mai 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Bacha Posh

10 octobre 2013

 

Critique

- Avis : Le roman évoque une coutume surprenante, souvent peu connue, pourtant répandue en Afghanistan et au Pakistan. Charlotte Erlih s’interroge avec subtilité et finesse sur la condition des femmes et le poids des traditions. Comment renoncer aux libertés et aux privilèges quand on y a goûté ? Comment retrouver une identité que l’on a caché avec la complicité de sa famille ? L’auteure propose une fin ouverte mais comment pouvait-elle faire autrement ? Parce que qui peut dire ce que Farrukh aurait choisi de devenir ? Et a-t-elle le choix ? La lecture de ce roman impose un débat pour au moins évoquer ces questions à défaut d’y répondre.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : octobre 2013

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Onze

5 mai 2011

 

Critique

- Avis : Le monde du football n’est pas seulement celui de l’argent du profit et des vedettes capricieuses comme le montre toujours les médias. Il existe d’abord parce que des gens dévoués et amoureux du sport  forment des jeunes sur les terrains tout au long de l’année.  Sans compter leur temps ni leur argent,  ils transmettent les valeurs de la vie à travers celles du sport. Ce roman leur rend hommage. A faire lire dans tous les clubs, professionnels bien sûr  ! 

- Appréciation : coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : Mai 2011

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Terrains minés

2 avril 2010

 

Critique

- Avis : En lisant ses nouvelles,  impossible de dire si leur auteur aime ou déteste ce sport.  Il décrit le football à travers les passions bonnes ou mauvaises qu’il engendre. Une réalité que nulle ne saurait contester tant les situations qu’il met en scène sont variées et crédibles. Depuis « le gardien » de Malcolm Peet paru chez Gallimard (hors piste) en 2002 peu de livres avaient aussi bien mis en scène ce sport. 

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : Avril 2010

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Il va y avoir du sport mais moi je reste tranquille

2 décembre 2008

 

Critique :
- Avis :
Derrière un titre "racoleur", se cache un recueil de nouvelles sensibles liant adolescence et sport. Chaque auteur : Colas Gutman, Xavier-Laurent Petit, Florence Seyvos, Ellen WIller, Valérie Zenatti compose avec humour, passion ou colère des canevas mêlant compétition, religion, confiance en soi, révélation, espoir. Le sport servant de catalyseur aux humeurs et émotions adolescentes.
- Appréciation : Pourquoi pas?
- Nom du critique : Claire Lansac
- Date :
sep
tembre 2008

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , , , ,