Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Recherche dans la rubrique 'Auteurs F à J'

Je n’en rate jamais une !

15 novembre 2013

 

Critique

- Avis : Comme pour les autres ouvrages d’Eva Janikovszky réédités par La Joie de Lire, le texte original est habilement actualisé par Joëlle Dufeuilly. Mêlées au texte, les illustrations fourmillent de petits détails que le non lecteur a beaucoup de plaisir à éplucher. Alors pourquoi se priver ?

-Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : novembre 2013

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Pauvre Pierrot

29 mai 2013

 

Critique

- Avis : Cet album est une mise en scène aussi bien théâtrale que cinématographique du poème Pauvre Pierre d’Heinrich Heine. Par une succession de champs et contre champs, le lecteur est à la fois dans la salle et sur la scène. Les illustrations s’inspirent du romantisme allemand  du XIXème siècle tant dans leurs couleurs sombres que dans leurs traits forcés : tristesse, langueur, solitude. La modernité des personnages fait un peu oublier la noirceur des pages et donne un peu de gaieté à cet album bien sombre.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- date : mai 2013

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Tu serais une huître

27 mars 2013

 

Critique

- Avis : Les bons souvenirs ne commencent pas toujours bien, même si longtemps après on en rit. Il y a la grande maison des vacances, celle où tous les cousins se retrouvent. Les jeux, les disputes, les goûters. Il y a aussi les défis, les t’es pas cap,  ou les  tu m’le paieras, j’ai pas fait exprès… Tout un monde d’enfance et de situations vécues qui amuseront les enfants tout en leur faisant prendre conscience des relations qu’ils peuvent avoir avec les autres. 

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2013

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

La fille du loup

27 mars 2013

 

Critique

- Avis : Une histoire de loup ? Pas seulement…Arriver à berner sa proie la louve en est certaine. Comme dans le petit chaperon rouge elle se déguise. Si les brebis connaissent l’histoire, elles ne sont pas toutes d’accord.  La louve saute sur l’occasion et accentue cette division. Les brebis se querellent certaines sont montrées du doigt.  Heureusement une pas comme les autres va leur faire entendre raison. Cette nouvelle animalière n’est pas loin du conte philosophique. Elle permet de méditer sur le vivre ensemble avec humour et subtilité.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2013

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Quelque chose de grand

3 décembre 2012

 

Critique

- Avis : Et si pour grandir il suffisait de faire quelque chose de grand ? C’est sans doute ce que pense le petit garçon. Mais qu’est-ce que c’est quelque chose de grand ? Le grand ne le sait pas lui même. D’ailleurs qui le sait ? A travers un texte poétique et philosophique utilisant un vocabulaire simple et direct, deux enfants devisent sur la vie. L’un plus grand s’étonne des questions du plus petit auxquelles il tente de répondre. Malgré la différence d’âge le dialogue s’installe dans un tendre respect. D’un trait subtil, Ingrid Godon n’hésite pas, en mélangeant pastels gras et crayons de couleur,  à imiter les dessins d’enfants. Ici, la spontanéité du trait répond au texte. Respect et attention deux mots clés pour cet album qui invite à réfléchir sur la vie de tous les jours. Sans y penser on peut par de petites choses être fier de ce que l’on fait. Un album ambitieux à lire absolument !

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : novembre 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Anka

3 novembre 2012

 

Critique

- Avis : Une entrée fracassante dans un roman bouleversant. C’est une habitude chez Guillaume Guéraud. Son style est direct et percutant. Les situations vécues comme les réactions de ses personnages sont violentes et inattendues. Tout le roman est à fleur de peau donc à fleur de mots. Marco traîne les pieds pour aller au collège. L’école c’est pas qu’il n’aime pas c’est qu’il ne croit pas que ça le mènera à grand chose, il doute de son avenir et encore plus de qui il est au présent. Alors il va se jeter corps et âme dans l’histoire de cette madame Fontan. Elle s’appelle Anka et a épousé son père il y a dix ans pour avoir des papiers. Un mariage blanc et pour elle des papiers, pour son père mille cinq cents euros. Par petites touches l’auteur nous glisse quelques lignes de l’histoire d’Anka. Ces pages écrites en italique ponctuent la quête de Marco. Anka  rejetée, humiliée, retrouvée morte de tuberculose sur le banc d’un square. Plus Marco entre dans la vie d’Anka et plus la tension monte. Sa réaction sera implacable et irréversible envers ceux qui lui ont fait du mal. Comme s’il voulait racheter l’indifférence de son père, l’indifférence de la terre entière.

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : novembre 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Le voyage immobile

3 novembre 2012

 

Critique

- Avis : Anna est désemparée. Sa vie n’est pas ce qu’elle souhaite, toujours les mêmes lieux, jamais d’imprévu. Mais aujourd’hui, après son accident si elle ressasse les mêmes regrets elle a enfin trouvé une raison de se battre, et d’espérer. Ses chances sont minces elle le sait mais elle a du courage et de la ténacité. C’est tout une nuit de courage que l’auteur raconte dans cette nouvelle. Une nuit de souffrance par le geste inlassablement répété. On y croit on y est on espère qu’Anna tiendra bon. Comme beaucoup de nouvelles de cette collection le texte est fort, poignant,  grâce à des mots choisis et un style déterminé. Une nouvelle sur le combat obligé de la rééducation, l’espoir fou d’un vie comme avant. Une vie mieux qu’avant parce que la souffrance fait prendre conscience à Anna ce qu’elle espère de sa vie. Une nouvelle bouleversante et cruelle mais sérieusement optimiste. 

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : novembre 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Réponds correctement

1 novembre 2012

 

Critique

- Avis : Un texte publié dans les années 1970 qui reste très daté par les illustrations au crayon pastel de  László Réber. Cependant dans cette nouvelle publication (trois album édités par la joie de Lire) le vocabulaire a été réactualisé pour les enfants d’aujourd’hui par la traductrice Joëlle Dufeuilly. Elle a gardé avec beaucoup de justesse la verve subversive de l’auteure. En effet,  à travers son jeune héros, Eva Janikovzky interpelle les adultes. Adultes qui non seulement s’agacent des questions simples des enfants pourquoi-ci, comment-ça, et si j’aurais…  mais en plus attendent des enfants, des réponses précises à des questions impossibles. Un album impertinent  qui interroge sur les relations enfants-adultes. Les autres titres disponibles : « La chance que j’ai » et « Incroyable mais vrai »

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : novembre 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Le temps des mots à voix basse, suivi de « du mal à une mouche »

3 septembre 2012

 

Critique

- Avis : Il n’a jamais revu Oskar mais aujourd’hui il se souvient. Tout a commencé quand les adultes ont parlé à voix basse. Dans cette petite ville d’Allemagne les juifs sont d’abord mis à l’écart, puis arrêtés pour être déplacés puis exterminés.  Il ne comprend pas ce qui se passe, pourquoi Oskar est-il tout à coup mis à l’écart ? Qu’a-t-il fait ? Rien il le sait puisqu’ils sont toujours ensemble. Ce texte émouvant et grave retrace avec force et sensibilité le regard que portent deux enfants sur le monde cruel et barbare de cette époque.
Un texte moins douloureux que le précédent mais tout aussi interrogateur. Après la mort, arrive le jugement dernier.  La dame écoute et se justifie rarement. Un comptable retrace dans  les moindres détails ses larcins, les commente, les juge. Dans ce texte à deux personnages l’auteure créé un déséquilibre de parole. Comme la dame, le lecteur se tait. Il s’interroge sur la succession des petits gestes anodins de la vie. Anodins, pas si sûr…
Publié en 2001 les éditions La Joie de lire ont réédité ce premier texte dans la collection Encrage en y ajoutant Du mal à une mouche. Un hommage clin d’oeil que la maison d’édition fait à l’auteure qui nous a quittés en 2010.

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : juillet août 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,

Docteur Parking

15 juin 2012

 

Critique

- Avis : Il y a les gens qui sont ce qu’ils sont, ceux qui font croire que, d’autres qui ne demandent rien à personne comme le docteur parking. Tout le monde s’est trompé sur son compte, il n’est pas médecin. Lui n’a jamais dit qu’il l’était. Le rencontrer, prendre avec lui une tasse de thé, rien n’était plus agréable jusqu’au jour où, la rumeur enfle, la suspicion grandit, la méfiance s’installe. Alors que s’est-il passé ? Rien que l’intolérance, l’hypocrisie dont le docteur parking fait les frais. Un roman plein d’humour et de drôleries qui permettra aux plus jeunes de réfléchir au phénomène de groupe qui les entraîne malgré eux  parfois à des conduites regrettables.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : juin 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,