Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Recherche dans la rubrique 'Auteurs P à T'

Le dieu du carnage

3 mai 2015

 Résumé: Au square, Ferdinand frappe violemment son camarade Bruno avec un bâton. Les parents des deux jeunes garçons se rencontrent dans l’appartement du blessé. Ce qui ne devait être qu’une entrevue cordiale pour régler ce conflit à l’amiable tourne peu à peu au règlement de compte à OK Corral. D’abord, chaque couple commence par tirer à boulets rouge sur l’autre, avant de révéler tensions, rancoeurs et aigreurs à l’intérieur même des couples

 

Avis

 

Critique. Dans cette pièce de théâtre complètement loufoque, Yasmina Reza montre l’absurdité des codes sociaux, qui volent en éclat les un après les autres: d’abord, les parents tentent de trouver un discours commun de pardon, de tolérance et de bienveillance ce qui s’avère impossible. En effet, chacun est persuadé de sa supériorité sur le couple d’en face. Puis, au fur et à mesure les masques tombent et montrent qu’au sein même des couples, la rancoeur et l’incompréhension est partout. L’auteur évoque avec jubilation et férocité les paradoxes de la condition humaine: égoïsme et générosité, responsabilité et indifférence, politesse et brutalité, le futile et le grave. 

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Alexandra Weihoff

- Date : avril 2015

Thèmes : Condition humaine

Niveaux : 3ème / Lycée

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES:

L’éléphanteau à pois bleus

1 mai 2015

Critique

- Avis : Une vingtaine d’histoires pour donner aux lecteurs débutants le goût de la BD. Initiation simple sans les vignettes mais déjà, les dessins s’enchaînent dans le sens de la lecture. Le texte est une succession de dialogues. Il souligne les dessins et se repère facilement. L’illustrateur issu du monde du film d’animation fait de cet album un bon compromis entre le dessin animé et la BD.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mai 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Désigné coupable

1 mai 2015

 

Critique

- Avis : Après le succès d’Un Suspect presque parfait le nouveau roman jeunesse de Jimmy Sabater, sort en librairie ce mois-ci. C’est le deuxième volet de la trilogie  des Mystères du Forgrisant. Inutile cependant d’avoir lu le premier pour entrer dans le second. Seul le héros et la forme du récit sont récurrents. Heureusement pour le lecteur, avec  intelligence Jimmy Sabater ne fait qu’effleurer le premier volet. Des personnages souvent transparents des situations multiples et parfois invraisemblables ne me donnaient pas vraiment l’envie de me plonger à nouveau dans la trilogie. Mais le souvenir des deux romans d’Ellen Miller, publiés par les éditions La Grande Ourse a eu raison de ma réticence. Heureusement car ce deuxième volet est de loin le meilleur. Un suspens rageur, un monde diabolique, des pouvoirs inexpliqués tiennent le lecteur en haleine. Le récit journalistique à la première personne en décuple la force. J’attends désormais le troisième volet. Je sais, pour avoir rencontré Jimmy Sabater au salon du livre, qu’il ne va plus tarder !

- Appréciation : coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mai 2015

 

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Je ne veux pas lire !

25 avril 2015

 

 

Critique

-    Avis : Un petit roman sensible sur l’apprentissage de la lecture et l’entrée au CP, qui interroge les notions de gain et de perte. Apprendre à lire, est-ce perdre la relation avec ses parents lors de l’histoire du soir ? Ou gagner en autonomie, et pouvoir soi-même transmettre la saveur d’une histoire ? Un traitement sensible pour cette première lecture aux nombreuses et agréables illustrations.

-    Appréciation : Recommandé

-    Nom du critique : Séverine Billot

-    Date : mai 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

La chasse au secret

25 avril 2015

 

Critique

-    Avis : Une petite enquête amusante qui joue sur les mots et les situations comiques que génère leur représentation : ce « p…. ch… », est-ce un prince charmant ? Ou un pirate chevelu ? Et pourquoi pas un pingouin chauve ? Un texte court et simple, facile à suivre et à comprendre, bien adapté aux lecteurs débutants.

-    Appréciation : Recommandé

-    Nom du critique : Séverine Billot

-    Date : mai 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Lily

6 mars 2015

 

Critique

- Avis : Le roman de Cécile Roumiguière commence par une histoire de complicité. Celle de Jacques et de Loriane. Voulant initier sa petite fille le grand-père cinéaste l’emmène à la cinémathèque de Paris. A la sortie de la séance, la nostalgie gagne Jacques qui évoque avec Loriane, sa jeunesse et tout naturellement il lui raconte la vie familiale de cette époque, les années 60.  Mais les deux personnages s’effacent et leur complicité s’estompe peu à peu au profit de l’histoire Lily la cousine de Jacques. Élève prometteuse de l’école de danse de l’Opéra de Paris, Lily vit très mal le départ de son frère en Algérie. Le récit oscille alors entre passé et présent. Il met en scène de nombreux personnages et de nombreux événements. Ils sont simplement évoqués sans contexte précis. Bien que Loriane pose beaucoup de questions à son grand-père, ces événements que liste consciencieusement l’auteure restent vagues pour le jeune lecteur qui n’en a pas les clés : la torture, l’OAS, les porteurs de valise, le FLN, les ratonnades, la manifestation du 17 octobre 1961. Sans vraiment convaincre, Cécile Romiguière joue également avec la tradition du mythe de l’Opéra : la légende des toits, des caves et de son fantôme. La construction du récit n’est pas suffisamment solide pour faire face à tout ce qu’il recèle. Le récit lui-même passe à côté de deux belles idées. La transmission de la mémoire que permet le lien intergénérationnel. La force de la fiction pour raconter des événements historiques sensibles. Le personnage de Loriane manque de force. Elle n’a pas vraiment le discours et les interrogations d’une adolescente de seize ans. Un roman plutôt décevant.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,

Les extravagantes aventures d’Eulalie de Potimaron. Tome 1, Te quiero, Espana !

4 mars 2015

Anne-Sophie Silvestre, Les extravagantes aventures d’Eulalie de Potimaron. Tome 1, Te quiero, Espana !

     

Critique

-    Avis :

Un cocktail réussi d’amour et d’aventure sur fond de roman historique : dès les premières pages, on plonge dans le Siècle d’or espagnol pour suivre Eulalie dans son enquête. L’aventure, sans temps mort, est menée tambour battant ; les dialogues font mouche, et l’on s’attache immédiatement aux personnages : l’intrépide Eulalie, le beau Philippe, flibustier à ses heures, et le perspicace abbé Dubois, homme de raison et de progrès sous sa soutane. S’ouvrant sur une piste fantastique, le récit exploite habilement la tension entre obscuratisme persistante et science naissante, mêlant intrigue policière et complots de cour.

Ceux qui connaissent déjà Eulalie, héroïne de la série Les folles aventures d’Eulalie de Potimaron, retrouveront avec joie la pétillante cavalière ; ceux qui ne la connaissent pas découvriront avec bonheur un magnifique portait de jeune fille, courageuse, intelligente, forte et amoureuse. Lorsqu’arrive la dernière ligne, on ne regrette qu’une chose : devoir attendre pour connaître la suite. Un vrai plaisir de lecture !

-    Appréciation : Coup de cœur

-    Nom du critique : Séverine Billot

-    Date : janvier 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

L’été de Léa

3 mars 2015

 

Critique

- Avis : Un très beau récit à deux voix. L’auteure a la bonne idée de faire parler les deux cousins de ce qu’ils ressentent cet été là. Hésitation, questions, drôle de sentiment, pas facile à 12 ans. Théo s’en ouvre à sa grand-mère. Mais, la sincérité de Théo la dérange. Alors comme c’est très souvent le cas chez les adultes, la grand-mère évite de répondre, détourne les questions et prend une décision autoritaire pour couper court à d’autres questions : Théo et Léa ne dormiront plus dans la même chambre. L’arrivée de Maxime va permettre à Théo et Léa de se regarder autrement. Chacun pouvant s’observer à travers ses relations à l’autre. Un roman tendre, doux et juste qui malgré tout évite de donner au lecteur une leçon de morale.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Facile à trouver, facile à manquer

2 mars 2015

 

Critique

- Avis : Douze histoires comme douze nouvelles que l’on peut laisser de côté, reprendre, passer, relire. Qu’en reste-t-il en fin de compte ? Elles sont juste là le temps de les lire, juste pour s’interroger le temps que dure l’histoire. Après, on peut les oublier si on veut. Drôles d’histoires, drôle de livre…

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Alabama Blues

8 février 2015

Résumé : Lou a du mal à trouver sa place: au collège il n’arrive pas à se faire d’amis et ses notes sont en chute libre, à la maison il à l’impression qu’il n’intéresse plus personne depuis le divorce de ses parents: sa maman est débordée depuis la naissance de ses deux demi-soeurs jumelles et son papa a une nouvelle petite copine. Même au judo, il a l’impression de se faire brutaliser. Mais la vie de Lou va changer quand il rencontre Dexter LaCie, un SDF virtuose du saxophone qui se révèle être un grand jazzman de la Nouvelle-Orléans, ainsi que le groupe des Chics Types qui vont lui donner le goût de la musique et lui donner un but dans la vie.


Critique

- Avis : Ce roman musical est mélodieux tant par son ton que par sa narration qui mêle avec humour, introspection, amourette, découverte de la musique mais aussi suspense. Mais la musique est également présente autrement: grâce aux QR codes disséminés tout au long du récit, et qui permettent d’écouter la musique dont il est question en le flashant à l’aide d’un smartphone ou d’une tablette. La frustration est alors résolue. Et pour les lecteurs non équipés peuvent tout de même écouter la bande originale du livre sur Internet. En effet, ce roman est avant tout le fruit de la rencontre entre Maryvonne Rippert et des musiciens qui lui ont inspiré cette histoire. Ce roman amène plusieurs personnages à la croisée des chemins pour les faire grandir: en plus du parcours initatique de la découverte de la musique pour Lou, le lecteur est amené à déambuler dans les rues de Lyon et grâce à Dexter on découvre celles de La Nouvelle Orléans, et les charmes de la musique touareg. Lou, qui ne trouve sa place nulle part trouve grâce à la musique une deuxième famille, qui lui permet de mieux accepter les failles de la sienne.

- Appréciation : recommandé

- Nom du critique : Alexandra Weihoff

- Date : février 2015

Thèmes : adolescence, musique, jazz, blues, Lyon, Nouvelle-Orléans, relations parents-enfants, divorce,

Niveaux : 6ème-5ème

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , , , , , ,