Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





J’me sens pas belle.

15 février 2012

Auteur : Abier, Gilles

Éditeur : Actes Sud Junior

Collection : Roman ADO

Date de parution : mai 2011

Nature : roman

Genre : fait de société - sentimental

Résumé : Les parents de Sabine sont commerçants et même exceptionnellement, leur boucherie n'est jamais fermée. Le peu de temps qu'ils lui consacrent est compensé par une relative liberté. Une seule exigence, les courses de la semaine. C'est ainsi qu'au détour du rayon mousse à raser de Carrefour, elle rencontre Ajmal, un Afghan. Complexée depuis toujours par son physique, persuadée qu'elle n'intéresse les garçons que pour ce qu'ils veulent tous, elle tombe sous le charme de son regard. A chacun de leurs rendez-vous, Ajmal se montre prévenant et attentionné. Petit à petit ils se rapprochent. Sabine obtient l'autorisation d'aménager dans l'atelier de son père un petit studio avec l'argent qu'elle destinait à sa future chirurgie plastique. Ajmal vient habiter avec elle, elle le présente à sa meilleure amie Emma. Son frère Ludo qu'elle soupçonne d'être gay est conquis. Sabine ne pensait pas qu'un jour elle pourrait être aussi heureuse. Un matin, des cris la réveillent, c'est la police. Ajmal qui n'a pas de papiers est arrêté. Mais qui a bien pu le dénoncer ? Les soupçons se portent sur Bertrand, l'employé de son père, à qui un jour elle a fait des avances. Peu importe, Sabine va tout faire pour éviter l'expulsion d'Ajmal transféré dans un centre de rétention.

 

Critique

- Avis : Depuis toute petite, Sabine économise l’argent de son anniversaire dans l’espoir un jour d’être belle. La chirurgie plastique sera sa solution. En attendant elle subit son physique. Elle est seule parce qu’elle s’isole, le regard louche des garçons la désespère, elle tente des régimes sans grand succès, puis un jour arrive Ajmal. Seul dans un pays étranger, sans papiers, vivant de petits boulots et dormant dans un squatte crasseux, comme Sabine Ajmal est perdu, il attend des jours meilleurs. Ensemble, ils vont combattre l’adversité. La construction du récit est intéressante. Des chapitres datés du 20 mai au 5 juin racontent le combat de Sabine pour libérer Ajmal. Ils sont entrecoupés de chapitres intitulés Ajmal, Bertrand, Roger, qui mettent en scène les relations de Sabine avec ces différents personnages. Ce sont justement ces relations familiales ou amicales que nous fait partager l’auteur qui donnent au roman toute sa consistance. Le rebondissement de la fin apporte aussi un nouveau souffle à l’histoire.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : Février 2012

Thèmes : · , , ,

Niveaux : 3ème / Lycée