Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Pour l’amour d’Olivia

16 octobre 2008

Auteur : Neykov, Catherine

Éditeur : Cheminements

Collection : Roman

Date de parution : Septembre 2007

Nature : Roman

Genre : Psychologique, sentimental, fait de société

Résumé : Un soir d’été, Ben voit venir à lui une promeneuse égarée et en tombe profondément amoureux. Trisomique et abandonné par ses parents, Ben vit depuis 24 ans chez sa nourrice dans un petit village où malgré la gentillesse des habitants et l'obstination de son ancien instituteur, ses capacités ne sont pas prises en compte. Olivia, elle, est belle, naïve et sensuelle. Handicapée par un accident de naissance, elle est couvée par une mère surprotectrice, mais rejettée par un père incapable de voir en elle l'artiste peintre et la sensualité qui sommeillent. Le temps d’un été, Ben et Olivia découvrent l’amour. Mais leurs proches n'ont rien vu, les séparant malgré eux et les plongeant dans un profond désespoir. L'attention et le courage d'une soeur aînée, d'un instituteur et d'une jeune éducatrice parviendront néanmoins à leur redonner espoir et à leur donner une place et une dignité dans la société.

Critique :
- Avis :
Surtout, ne pas se fier à l’illustration de 1ère de couverture assez mièvre de ce livre qui illustre assez mal la richesse et la profondeur psychologique de ce roman. Les difficultés d’insertion sociale des personnes handicapées mentales y sont traitées de manière sensible, touchante et positive, avec des procédés narratifs simples mais efficaces et une épaisseur psychologique des différents personnages qui le rendent plus abordable et donc plus fort peut-être qu’ Au clair de la Luna de Kochka, un autre roman de littérature jeunesse sur le handicap mental (l’autisme plus précisément) déjà réussi et remarqué il y a quelques années. Les difficultés rencontrées par ces deux jeunes adultes handicapés mentaux ainsi que leurs proches sont l’occasion de réfléchir à la place du handicap mental dans notre société: comment aimer et être aimé, vivre sa sexualité, avoir accès à une éducation, trouver du travail et un logement, fonder une famille, avoir droit à une reconnaissance de sa dignité humaine et de son talent ? Quel regard porte donc la société sur eux: les parents, les frères et soeurs, l’école, le monde du travail, les services de tutelle, les structures qui les accueillent, les familles d’accueil, les artistes ? L’illustration de couverture aurait pu représenter, par exemple, un des tableaux que le personnage d’Olivia peint dans le roman: un des portraits de Ben, notamment. A lire et à faire lire, à partir de la 4ème-3ème.
- Appréciation : Recommandé
- Nom du critique :
Rachel Lepesant
- Date :
octobre 2008

Thèmes : · , , , ,

Niveaux : 4ème-3ème