Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





La mémoire en blanc

15 mai 2015

Éditeur : Thierry Magnier

Résumé : Léonie, dix-neuf ans, est danseuse à Bruxelles dans une compagnie prestigieuse. Alors qu’elle revient pour quelques jours à Lyon dans sa famille d’adoption, la voilà brutalement agressée dans la rue puis harcelée au téléphone. Léonie comprend peu à peu que ces agressions ne sont pas le fait du hasard, mais apparaissent liées à un passé dont elle ignore tout. Car Léonie, belle jeune femme noire, est née au Rwanda en 1994, année du génocide. Léonie n’a d’autre choix que de se plonger dans l’histoire d’un pays qu’elle ne connaît pas et d’une famille qu’elle croyait connaître…

 

Critique :

-    Avis : Pour raconter le génocide rwandais, Isabelle Collombat choisit le double prisme de la fiction et de la quête des origines. Enquête passionnante sur une histoire refoulée, celle d’un petit pays martyrisé comme d’une héroïne bousculée dans son identité. Léonie ignore tout de ses origines : croyant être née sous X en région parisienne, elle se découvre bientôt originaire du Rwanda. Cette révélation questionnera fondamentalement la jeune femme, mais également sa famille et en particulier son père, au rôle plus trouble qu’il n’y paraît. Isabelle Collombat excelle à façonner les personnages, à la psychologie affutée, où rien ni personne n’est entièrement blanc ou noir. La quête de Léonie, passionnante, est servie par une construction sans faille du récit, où l’auteur distille peu à peu indices et informations jusqu’à la terrifiante révélation finale. Entre identité, haine, violence et reconstruction de soi, un roman dense dans l’émotion comme dans l’écriture.

-    Recommandation : Coup de cœur

-    Date : mai 2015

-    Nom du critique : Séverine Billot

Thèmes : · ,