Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Vingt et une heures

15 mai 2015

 

Critique
 

-    Avis : Un roman initiatique sur l’adolescence, où une jeune fille, livrée à elle-même et confrontée au danger, va grandir. Au-delà de l’événement – la noyade qui menace Emilien – l’auteur concentre son récit sur l’intime, faisant la part belle aux pensées et émotions de Pauline. On sent toutefois plus l’auteur que l’héroïne dans cette introspection qui tend à distendre et aplanir le récit. L’alternance des temporalités sur une même journée – l’arrivée au bord de l’océan et l’accident – égare le lecteur, rend la lecture malaisée et casse le suspense. L’arrivée tardive et inexpliquée de la mère laisse au final l’impression quelque peu frustrante d’un récit incomplet, qui fuit le lecteur.

-    Recommandation : Pourquoi pas ?

-    Date : mai 2015

-    Nom du critique : Séverine Billot

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

De mieux en mieux

9 mai 2015

De mieux en mieux est un recueil de nouvelles composées d’histoires qui s’entremêlent, qui s’entrechoquent, formant un microcosme, celui de la cité HLM Nelson Mandela dans laquelle vivent Coraz, Marie, Latifah ou encore Stella. Dans ces tours épinglées en "Zones urbaines sensibles", se côtoient une fan de Lady Gaga qui rêve d’être une star, des adolescents qui vivent une descente de flics de la BAC, un jeune garçon qui assiste à un accouchement surprise, ou encore deux tourtereaux qui vivent leurs premiers émois amoureux. Toutes ces histoires se rejoignent autour d’un événement symbolique, la réparation des ascenseurs de la cité.

Se croisent dans ce recueil des adolescents aux portraits drôles ou tragiques, mais toujours attachants, dans lesquels les jeunes lecteurs pourront s’identifier. Surpris dans leur quotidien, ces héros offrent corps et âmes à la cité et donnent à voir une réalité au-delà de certains clichés. Il y a de la peur, du découragement mais aussi de l’espoir et une rage de vivre qui font de ce recueil une lecture agréable et émouvante. 

Barbara Alhomme

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

IM@mie

9 mai 2015

 

Sam est un adolescent parisien accro à son téléphone, à son ordinateur, bref, aux nouvelles technologies. Ses parents décident de l’envoyer vivre une année chez sa grand-mère afin de le libérer de cette emprise et de passer son bac de français dans de bonnes conditions. D’abord réticente, Martha, la grand-mère, accepte le challenge. A Nice, Sam va donc peu à peu se remettre à jouer du piano, à lire, va apprendre à cuisiner et à vivre sans le monde virtuel auquel il était habitué. Martha, quant à elle, trouve le moyen de rompre sa solitude avec la présence de son petit-fils et en découvrant en cachette les joies de l’Internet. De nouveaux défis s’offrent à ces deux générations qui cohabitent ensemble.

Le dernier livre de Susie Morgenstern est plaisant à lire sans toutefois parvenir à trouver le ton juste. Les relations intergénérationnelles sont dépeintes avec humour et tendresse mais le propos reste quelque peu caricatural quant à l’inversion des rôles qui a lieu tout au long du roman. Le lecteur reste sur sa faim…

Barbara Alhomme

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

Oublier Camille

3 mars 2015

 

Critique

- Avis : Croire que cette fois ce n’est pas comme à 10 ans. Croire que l’on vit le vrai et l’unique amour. Croire qu’enfin c’est arrivé et que ça n’arrivera peut-être jamais plus. Ne pas croire ce que dise les adultes sur l’amour. Ne pas pardonner. Vouloir l’exclusivité. Ce sont tous ces sentiments à la fois que découvre Yanis. Alors il est mal dans sa peau. Il décroche à l’école. Il s’isole de ses copains… Un roman un peu trop didactique sur l’amour adolescent. Heureusement pour Yanis, son cousin venu quelques jours en stage, va l’éclairer sur ce sentiment qu’il découvre. Personnage sorti du chapeau de l’auteur pour conclure son roman avec optimisme ? Pas vraiment convainquant. Pas sûr que les adolescents se reconnaissent dans ce roman.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Alabama Blues

8 février 2015

Résumé : Lou a du mal à trouver sa place: au collège il n’arrive pas à se faire d’amis et ses notes sont en chute libre, à la maison il à l’impression qu’il n’intéresse plus personne depuis le divorce de ses parents: sa maman est débordée depuis la naissance de ses deux demi-soeurs jumelles et son papa a une nouvelle petite copine. Même au judo, il a l’impression de se faire brutaliser. Mais la vie de Lou va changer quand il rencontre Dexter LaCie, un SDF virtuose du saxophone qui se révèle être un grand jazzman de la Nouvelle-Orléans, ainsi que le groupe des Chics Types qui vont lui donner le goût de la musique et lui donner un but dans la vie.


Critique

- Avis : Ce roman musical est mélodieux tant par son ton que par sa narration qui mêle avec humour, introspection, amourette, découverte de la musique mais aussi suspense. Mais la musique est également présente autrement: grâce aux QR codes disséminés tout au long du récit, et qui permettent d’écouter la musique dont il est question en le flashant à l’aide d’un smartphone ou d’une tablette. La frustration est alors résolue. Et pour les lecteurs non équipés peuvent tout de même écouter la bande originale du livre sur Internet. En effet, ce roman est avant tout le fruit de la rencontre entre Maryvonne Rippert et des musiciens qui lui ont inspiré cette histoire. Ce roman amène plusieurs personnages à la croisée des chemins pour les faire grandir: en plus du parcours initatique de la découverte de la musique pour Lou, le lecteur est amené à déambuler dans les rues de Lyon et grâce à Dexter on découvre celles de La Nouvelle Orléans, et les charmes de la musique touareg. Lou, qui ne trouve sa place nulle part trouve grâce à la musique une deuxième famille, qui lui permet de mieux accepter les failles de la sienne.

- Appréciation : recommandé

- Nom du critique : Alexandra Weihoff

- Date : février 2015

Thèmes : adolescence, musique, jazz, blues, Lyon, Nouvelle-Orléans, relations parents-enfants, divorce,

Niveaux : 6ème-5ème

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , , , , , ,

Faut jouer le jeu

28 décembre 2014

 

            

Avis: 

 

Ce roman mélange fiction et réalité à la perfection. La vie adolescente, empreinte de morosité, est transportée vers un univers onirique. Pour les héros, Le lycée devient un terrain de jeu, chaque lieu revêt une histoire extraordinaire, une singularité fantastique. Sublimer le quotidien par l’imaginaire devient une véritable mission. 

Les réalités angoissantes des lycéens sont vécues difficilement par Solange: l’approche du BAC et les choix d’avenir la terrifient et la plongent directement dans un monde d’adultes dans lequel elle refuse de vivre. Pour elle, le jeu passe en premier. Et même lors d’événements douloureux comme la perte d’un proche, elle et ses deux acolytes choisissent malgré tout de continuer à jouer afin de supporter le deuil.

Cette histoire, pleine d’humour, d’amour et d’acceptation des différences raconte autrement le passage à l’âge adulte.

 

 

Barbara Alhomme

 

 

 

 

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

X-Ray, la crise

18 décembre 2014

 

Critique

- Avis : Comme pour beaucoup de ses romans, Christophe Léon déploie sa trame favorite. Une histoire portée par différents protagonistes. Ils ne se connaissent pas. Chacun raconte l’histoire selon ses émotions et son ressenti. Finalement ils vont finir par se rencontrer. Destins croisés sur fond de crise. A chacun la sienne d’ailleurs, les parents subissent le chômage et l’emploi précaire qui secouent leur couple. Les enfants grandissent dans cet atmosphère pesante du stress permanent et de l’humiliation. Jeunes ils s’échappent dans la virtualité des jeux vidéo. Adolescents ils s’évadent dans des pratiques dangereuses pour échapper à un avenir qui leur fait peur. Christophe Léon dresse un portrait sociétal aussi triste que plombant. Ne sachant sans doute pas comment donner un peu d’air et de lumière à son roman il en élude la fin. Ou alors laisse-t-il la liberté au lecteur de choisir ?

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : décembre 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Des histoires de chevalier pour réfléchir

5 décembre 2014

Des histoires de chevalier pour réfléchir

 

 
Les histoires de chevalier telles qu’elles sont présentées par Isabelle Wlodarczsyk nous donnent des éclairages sur notre façon de vivre au XXIème siècle avec l’habileté de se mettre à la hauteur des préoccupations des jeunes. Les récits chevaleresques sont au programme de français en cinquième et ce petit livre permet de prolonger habilement une séquence ou d’alimenter à très bon escient un café philo. Si les histoires délivrent des notions tout à fait propres aux récits de chevalerie, tels que l’amour courtois, les croisades, les valeurs vont au delà du contexte et permettent d’entamer une réflexion sur des concepts intemporels comme l’amitié, la fidélité, la trahison. C’est court, les reformulations sont très bien écrites, recontextualisent les histoires dans le présent en les intégrant dans des situations que les élèves peuvent vivre tous les jours, ce qui permet d’engager le débat rapidement et les voilà qui, comme Monsieur Jourdain, se retrouvent à philosopher sans en avoir l’air! Une mention spéciale pour les illustrations de Yann Autret, qui sont aussi savoureuses qu’hilarantes et peuvent également servir dans le débat.  
 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , , , , ,

La voix de la meute, tome 1. Les remplaçants.

12 novembre 2014

Gaia Guasti, La voix de la meute, tome 1, Les remplaçants

 

Critique

- Avis : Des loups-garous, une vengeance, une malédiction transmise d’âge en âge… Réunissant tous les ingrédients du roman fantastique, Gaia Guasti parvient à renouveler brillamment le genre et à livrer un récit haletant.

Matérialisation de la pulsion – la peur, la colère, le désir… – qui saisit et submerge tour à tour Mila, Ludo et Tristan, oscillant entre don et héritage maudit, la transformation animale incarne la part d’ombre et d’instinct qui sommeille en chacun et dessine une métaphore subtile de l’adolescence. En tentant de comprendre et de dominer cette nouvelle nature, tantôt puissance salvatrice, tantôt asservissement bestial, les jeunes gens s’engageront dans une course haletante contre une menace venue de la nuit des temps, mais aussi, et peut-être plus encore, contre eux-mêmes.

Le traitement inédit, presque psychanalytique, du sujet, et l’analyse tout en finesse de la psychologie des personnages – Mila la fougueuse, Ludo le taiseux, Tristan le sage et réfléchi, confrontés chacun à leur manière à ce nouveau moi – confèrent une tension palpable à ce récit, servi par une écriture affutée, aux éclats poétiques, célébration de la nature, elle aussi indomptable et sauvage.

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Séverine Billot

- Date : novembre 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Un maillot de bain une pièce avec des pastèques et des ananas.

15 octobre 2014

Première de couverture 

Critique

- Avis : Claire Castillon livre ici un très joli roman à l’écriture très fine. En se mettant dans la peau et surtout dans la tête de la jeune Nancy, une petite fille qui réfléchit beaucoup, voire trop, l’auteure aborde des sujets importants tels que les relations avec la famille, le passage de l’enfance à l’adolescence. Nancy se fait l’observateur des changements dans son entourage avec un regard tantôt amusé, tantôt agacé , mais le choix d’un narrateur interne donne une position surplombante au lecteur, qui devient alors le témoin d’une évolution dont Nancy n’est elle même pas toujours consciente. Par son imagination très fertile, Nancy échafaude les histoires les plus rocambolesques mais c’est pour mieux appréhender la réalité. Avec des mots très justes et une certaine poésie, ce roman montre comment on grandit parfois sans s’en rendre compte. 

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Alexandra Weihoff

- Date : octobre 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,