Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Flora et Ulysse. Les lumineuses aventures.

7 janvier 2015

 

Critique

- Avis : Cette histoire est à la frontière entre le roman et la bande-dessinée. Si les illustrations très expressives de K.G. Campbell, illustrent des moments-clés de l’histoire et peuvent constituer une accroche pour les faibles lecteurs, elles peuvent également orienter la façon dont on appréhende l’histoire, dont on imagine les personnages. Cette histoire rocambolesque et atypique révèle aussi la profondeur des sentiments d’une petite fille qui se définit elle-même comme une cynique, en réaction à la profusion de sentiments déversés dans les romans écrits par sa mère. C’est une histoire d’aventures, mais aussi de reconnaissance de ses propres sentiments, du divorce de ses parents, dont Flora et le lecteur en sortent grandis. Il y a également beaucoup d’humour dans cette fable héroï-comique, où les aventures d’une petite fille et de son écureuil sont racontées et vécues comme la plus risquée des histoires, comme le plus noble et le plus risqué des combats contre le mal absolu. Kate Di Camillo joue sur les codes des comics et du roman d’aventure pour faire sourire et émouvoir

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Alexandra Weihoff

- Date : janvier 2015

- Thèmes : Aventures, humour

- Niveaux : CM2-6ème-5ème

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

Un maillot de bain une pièce avec des pastèques et des ananas.

15 octobre 2014

Première de couverture 

Critique

- Avis : Claire Castillon livre ici un très joli roman à l’écriture très fine. En se mettant dans la peau et surtout dans la tête de la jeune Nancy, une petite fille qui réfléchit beaucoup, voire trop, l’auteure aborde des sujets importants tels que les relations avec la famille, le passage de l’enfance à l’adolescence. Nancy se fait l’observateur des changements dans son entourage avec un regard tantôt amusé, tantôt agacé , mais le choix d’un narrateur interne donne une position surplombante au lecteur, qui devient alors le témoin d’une évolution dont Nancy n’est elle même pas toujours consciente. Par son imagination très fertile, Nancy échafaude les histoires les plus rocambolesques mais c’est pour mieux appréhender la réalité. Avec des mots très justes et une certaine poésie, ce roman montre comment on grandit parfois sans s’en rendre compte. 

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Alexandra Weihoff

- Date : octobre 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

Calpurnia

30 mars 2014

 

Critique

- Avis : Cette tranche de vie située dans le Sud des Etats-Unis dans les années 1897 dépeint à merveille l’atmosphère des maisons bourgeoises au coeur des plantations et les contraintes qui pesaient qui les filles. Le tout du point de vue de la fillette, qui nous fait part de son sentiment d’injustice. C’est un cri du coeur qui n’oublie pas l’humour, ainsi chaque chapitre débute par une exergue empruntée à De l’origine des espèces de Darwin, Calpurnia est tenue de lire l’ouvrage pour ne pas décevoir son grand-père. Ces exergues laissent deviner qu’elle avance péniblement vu son jeune âge, mais surtout offrent un savoureux contrepoint à l’évocation de la vie familiale. (Prix Sorcières 2014 dans la catégorie ROMANS ADO)

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Hélène Gontier

- Date : mars 2013

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

Bimbi

28 mars 2014

 

Critique

- Avis : Dès la prise en main de l’album on entre dans l’intimité de l’illustratrice. Et si ce n’est sa taille, la mise en page laisse croire aisément qu’on a entre les mains le carnet de croquis d’Albertine. Page après page on retrouve son trait, son humour et sa façon si personnelle de traiter le corps. Que l’on soit fan ou novice des albums d’Albertine le plaisir est le même. Avec elle tout est toujours nouveau, poétique, sarcastique et émouvant. Sans texte, chaque dessin donne à rêver ou à sourire. Un album qui se feuillette sans ordre, qui se pose et se reprend parce qu’il ouvre sans cesse le regard vers de nouvelles découvertes.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Je n’en rate jamais une !

15 novembre 2013

 

Critique

- Avis : Comme pour les autres ouvrages d’Eva Janikovszky réédités par La Joie de Lire, le texte original est habilement actualisé par Joëlle Dufeuilly. Mêlées au texte, les illustrations fourmillent de petits détails que le non lecteur a beaucoup de plaisir à éplucher. Alors pourquoi se priver ?

-Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : novembre 2013

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Enfants de la forêt

1 février 2012

 

Critique

- Avis : Le passé, les souvenirs sont le moteur de l’avenir c’est avec eux que l’enfant se construit. Tel pourrait être le message du roman de Béatrice Masini. Les souvenirs, les histoires, l’imaginaire sont ici  symbolisés par le livre que Tom  trouve dans la forêt. Alors qu’ils sont épuisés par des journées de marche, Tom ravive la motivation et l’espoir de tous en lisant chaque soir une histoire. Il fait même de Glor, le laid, l’ignorant le gardien du livre. Non seulement les enfants arrivent à survivre mais ils retrouvent une dignité et une volonté de vivre plus forte que jamais. Ils ne se sont finalement pas éloignés autant que ça de la base et sont repris. Jonas et Ruben éblouis par leur aventure peu commune les aideront cette fois à gagner leur liberté. Un récit  philosophique sur la vie ? pas seulement un rite de passage poétique de l’enfance vers l’âge adulte. Un roman d’aventure captivant.

- Appréciation : Recommandé :

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : février 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Ce soir-là, d’Agnès Lacor

22 juin 2010

Benjamin vit seul avec sa mère, qui doit travailler pour subvenir à leurs besoins . Sa vie n’est pas très gaie ni très rose, l’argent manque souvent . Benjamin est un « enfant clé »: l’école finie, il rentre seul à la maison et doit préparer son goûter, puis faire ses devoirs et s’occuper, puisque sa maman ne revient qu’à 19 h 30 et qu’il n’a pas la télévision. Comme souvent, le désœuvrement le gagne, les angoisses l’étreignent , il a peur de la solitude, des bruits, et surtout, il redoute qu’un drame survienne, que sa mère soit accidentée. Alors, il serait abandonné… Ce soir là, sa mère est en retard. Dès lors, la panique submerge l’enfant.

Ce petit livre est remarquable de justesse . L’auteur a su saisir et restituer toutes les pensées, l’imagination débridée, et les vives émotions que peuvent ressentir ces enfants esseulés. La peur est toujours tapie au fond d’eux . Cette histoire devrait être lue par tous les petits écoliers concernés, d’autant que le texte, écrit très simplement, est plutôt court, ce qui rend la lecture facile et abordable.

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Pas folle la guêpe

15 novembre 2009

Critique

- Avis : La collection « Nouvelles » n’est plus à présenter. Ici c’est le thème des souvenirs d’enfance pêle-mêle racontés par l’auteur. Si vrais de drôlerie, de cruauté, de rire et de naïveté qu’ils sont sans doute autobiographiques. Cette fois on entre avec bonheur dans un univers très personnel mais on partage les souvenirs comme si c’était les nôtres.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : septembre

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

La traversée

26 mars 2009

 

Critique

- Avis : C’est le lot des enfants, Ils subissent ce que les adultes choisissent. Margot elle, est ballottée au gré des amours de sa mère. Malgré tout, elle s’entend bien avec elle et supporte les changements puisqu’elle n’y peut rien. Elle suit même en râlant mais elle suit. Cette fois c’est un peu différent. Enfin quelqu’un qui s’occupe d’elle comme un père. Qui la protège et qui la sauve. Margot voudrait que ce soit lui. Elle voudrait que Bjarni reste pour toujours et qu’enfin elle trouve un équilibre, une vraie famille. Après « Une petite chance », Marjolin Hof  donne à nouveau la parole à une enfant. Une parole vraie et émouvante. Un ressenti profond qui ne cache rien des sentiments. Une histoire qui met en scène la réalité de l’enfance.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,

Dogge

9 février 2009

 

Critique

Avis : : Ce roman est un bonheur. Une histoire d’enfance en demi-teinte. Dogge profite de ses nuits pour s’adresser à sa mère disparue. Il ne lui parle que de ses lectures scientifiques et de sa capacité à prendre sa vie en charge. Ce récit est extrêmement touchant et l’auteur aurait facilement pu tomber dans le mélo. Heureusement un humour exquis et un second degré qui frise la dérision fait de ce texte un grand moment de lecture.
Le seul bémol réside dans quelques petites difficultés de compréhension passagères liées à une traduction du Suédois pas évidente. Il est parfois difficile de transcrire deux cultures afin de les rendre semblables !
 

Appréciation : Recommandé

Nom du critique : Caroline Defresne

Date : Février 2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,