Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Partir

18 mars 2015

Partir

 

Marseille, Macôn, Savigny … ces lieux sont ancrés dans le réel de la France. Les narrateurs sont des enfants, des jeunes entourés de parents, de personnes âgées encore souvent hantées par leur passé. Parfois ce passé revient en boomerang. Partir pour ne plus revenir. L’exil et le silence. La souffrance gardée au fond de soi. L’auteur pointe le moment où ce silence va se déchirer, ouvrir la confidence, permettre l’espoir. I. Collombat capte la parole qui enfin circule entre les générations, entre les voisins, parole qui libère. Elle s’est inspirée de plusieurs familles qui lui ont raconté leur parcours. Son imagination a fait le reste.

Au long de ces dix nouvelles, I. Collombat excelle dans le flux de conscience. Le lecteur est le témoin direct des conflits intérieurs, des colères  des narrateurs. 

Ouvrage absolument indispensable, optimiste envers et contre tout. Si vous faites lire des nouvelles, choisissez ce recueil  !

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , , ,

Trois aventures de Jenny B

5 mars 2015

Jacqueline Wilson, Trois histoires de Jenny B.

 
Critique

-    Avis :

Réunis dans un seul volume, les trois tomes des aventures de Jenny Bell : La fabuleuse histoire de Jenny B, Un rôle en or pour Jenny B. et Nouveau défi pour Jenny B. Petite fille placée dans un orphelinat, ballotée de foyer en famille d’accueil, Jenny cache sa souffrance sur des allures de dure à cuire – elle ne pleure jamais, c’est juste son rhume des foins qui se manifeste – et s’accroche à l’espoir d’un retour à une vie normale : un jour, sa mère, qu’elle imagine grande star de cinéma trop sollicitée pour s’occuper de son enfant, reviendra la chercher, c’est certain !

En donnant la parole à Jenny elle-même, Jacqueline Wilson nous plonge d’emblée dans la psychologie de la fillette, bagarreuse et fragile. On s’attache immédiatement à la petite héroïne, en lutte avec un quotidien chaotique et tiraillée entre mère biologique et mère adoptive. Au fil de péripéties tantôt comiques, tantôt dramatiques, se dessine le lien complexe entre famille et affection, jusqu’au choix conscient et définitif de la fillette. On rit, on a le cœur serré, et parfois on sent quelque chose qui picote les yeux – sûrement le rhume des foins. Les très nombreuses illustrations ponctuent agréablement un texte dense, apportant un petit côté « bande-dessinée ». Un classique moderne de la littérature jeunesse.

-    Appréciation : Recommandé

-    Nom du critique : Séverine Billot

-    Date : mars 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

La soupe américaine

21 janvier 2015

 

 

C’est un roman assez inclassable. Entre vie de famille, maladie des grands -parents, relation frères-soeurs, et témoignage sur la résistance, la guerre civile et les camps d’internement dans la Grèce des années 1945…

Dans cette macédoine littéraire (excusez, le jeu de mots est facile), beaucoup d’humour et de tendresse permettent de lier le tout. C’est un récit à deux voix. Manon, 13 ans et son frère Johnny, la vingtaine, se partagent les chapitres. On avance vers l’inéluctable disparition d’une génération, des témoins d’une époque, la maladie guette l’aïeul. Mais le voyage sur la terre natale du grand-père permet à toute la famille de comprendre ses obsessions et sa douleur de n’avoir jamais su le destin de son propre frère, compagnon de résistance jusqu’à sa disparition.

Deuxième publication d’Anaïs Sautier, ce roman foutraque, à la fois grave, généreux et tendre réconforte car la transmission entre les générations a bien lieu.

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , , ,

Comment tomber amoureux…sans tomber

30 septembre 2014

Méandres de la découverte de l’amour par l’adolescente, réconciliation des parents séparés, redécouverte de l’aventure sentimentale pour la grand-mère…Tout cela se déroule dans un milieu privilégié où le goût de la culture, de l’effort intellectuel est acquis, où l’on peut partir en voyage quand on veut. On perçoit beaucoup de complaisances dans ce roman. La forte proportion de dialogues est du reste un mauvais point.

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , , , ,

Le passage du diable

11 juin 2014

 

 Avis :

Les débuts de ce roman sont prometteurs, ils jouent la partition gothique du château anglais hanté par des personnages morts mystérieusement. Au programme des figurines maléfiques et une maison de poupées aux pouvoirs salvateurs. Malheureusement, on devine trop tôt le ressort de l’intrigue et le personnage incarnant le Mal n’est pas très crédible. Je ne suis donc pas aussi enthousiaste que Michel Abescat dans sa critique de Télérama.

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , , , , ,

Je n’en rate jamais une !

15 novembre 2013

 

Critique

- Avis : Comme pour les autres ouvrages d’Eva Janikovszky réédités par La Joie de Lire, le texte original est habilement actualisé par Joëlle Dufeuilly. Mêlées au texte, les illustrations fourmillent de petits détails que le non lecteur a beaucoup de plaisir à éplucher. Alors pourquoi se priver ?

-Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : novembre 2013

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Mauvaise graine

18 novembre 2010

 

 

Critique :

- Avis :

Ce roman, raconté à la première personne par le héros, est très touchant. Jérémy a très peu de considération pour lui-même et se considère, à l’instar du noyer que son père a planté a sa naissance et qui ne donne toujours pas de fruits, comme une mauvaise graine. Son évolution psychologique vers plus de maturité et vers l’affirmation de sa personnalité sont décrites avec beaucoup de tendresse et de justesse, sans pathos. Un héros auquel les jeunes lecteurs pourront s’identifier.

- Appréciation : Coup de coeur
- Nom du critique : Anne Crétois-Legrand
- Date : novembre 2010

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,

Suite Scarlett

14 avril 2010

 















Critique :

Avis : J’ai beaucoup aimé ce roman. Non seulement, on tourne les pages (il y en a quand même 383) sans s’en rendre compte, l’écriture est facile et très agréable à lire; mais en plus les situations et les personnages sont souvent drôles et très attachants. Je reconnais que les multiples rebondissements sont parfois un peu tirés par les cheveux, mais finalement, on se prête volontiers au jeu et on savoure les péripéties de Scarlett et de son petit monde avec grand plaisir. Nos adolescentes en collège vont adorer!

- Appréciation : Recommandé

 

- Nom du critique : Cécile Beyer
- Date :
avril 2010

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,

Pas folle la guêpe

15 novembre 2009

Critique

- Avis : La collection « Nouvelles » n’est plus à présenter. Ici c’est le thème des souvenirs d’enfance pêle-mêle racontés par l’auteur. Si vrais de drôlerie, de cruauté, de rire et de naïveté qu’ils sont sans doute autobiographiques. Cette fois on entre avec bonheur dans un univers très personnel mais on partage les souvenirs comme si c’était les nôtres.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : septembre

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

Je marchais MALGRE MOI dans les pas du diable

10 avril 2009

 



 

- Critique :
- Avis :
Ce roman a reçu le premier prix des Incorruptibles, prix  entièrement mérité.

Il aborde un thème très peu souvent traité en particulier en littérature de jeunesse. En effet, si de nombreux livres ont pour décor la France pendant la seconde Guerre Mondiale, peu s’attachent à décrire la vie des réfugiés de l’Est de la France contraints à l’exode puis celle de l’Alsace annexée et des « malgré nous » (l’auteur a d’ailleurs rencontré plusieurs de ces soldats enrôlés de force dans l’armée allemande). Dorothée Piatek nous offre un roman touchant et fort sur la vie d’un adolescent s’ouvrant à l’amour, plein d’espoirs et révolté par les idées nazies auxquelles son meilleur ami a adhéré.

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,