Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





La chienne de l’ourse

11 avril 2012

 

Critique

- Avis : Déjà dans la même collection, Catherine Zambon avait signé un roman fort avec Kaïna Marseille. Ici on découvre une jeune adolescente de seize ans qui doute. Mal dans sa peau oui mais pas à cause de son poids non. Elle doute parce qu’elle ne sait pas qui elle est. Elle ne sait pas si c’est normal de désirer aussi fort la peau et le corps d’une fille quand on est une fille. Elle était loin d’imaginer trouver du réconfort et de l’empathie chez une vielle femme, seule, isolée dans une ferme à faire du fromage avec pour seule compagnie une chienne en fin de vie. Pourtant c’est avec des mots simples et sans aucun préjugé que cette femme va l’aider à s’accepter comme elle est, homosexuelle. L’auteure trouve  la force par les mots. Gouine, elle ose parce que l’homosexualité n’est pas une honte à porter, une tare à cacher. Alors osons !

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : Avril 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Le rêve du cachalot

9 avril 2012

 

Critique

- Avis : La solitude de l’unique personnage dont on ne connaît pas le nom semble dramatique. Pourtant elle se moque du  regard des autres. Elle assume son corps énorme et maladroit. Son rêve est ailleurs. Cachalot, son corps est souple dans l’océan. Elle vivra sans les autres puisqu’ils ne la comprennent pas. Elle mourra seule aussi, quand elle aura accompli son destin. Une histoire courte et poignante, métaphore ou non de la folie peu importe. Qui n’entre pas dans le monde d’Alexis Brocas passe à côté d’un récit émouvant et  poétique.

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : avril 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Tes petits camarades

2 décembre 2008

 

Critique :
- Avis : "Petite poche" : Un petit format coloré, 45 pages en gros caractères pour de petites histoires fraîches. Valérie Dayre propose de renverser la fatalité de la solitude qui entoure un enfant pas tout à fait comme les autres à l’occasion de son anniversaire. De légers prétextes pour faire lire. A utiliser sans modération.
- Appréciation : Pourquoi  pas?
- Nom du critique : Claire Lansac
- Date : octobre 2008

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,