Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Trois aventures de Jenny B

5 mars 2015

Jacqueline Wilson, Trois histoires de Jenny B.

 
Critique

-    Avis :

Réunis dans un seul volume, les trois tomes des aventures de Jenny Bell : La fabuleuse histoire de Jenny B, Un rôle en or pour Jenny B. et Nouveau défi pour Jenny B. Petite fille placée dans un orphelinat, ballotée de foyer en famille d’accueil, Jenny cache sa souffrance sur des allures de dure à cuire – elle ne pleure jamais, c’est juste son rhume des foins qui se manifeste – et s’accroche à l’espoir d’un retour à une vie normale : un jour, sa mère, qu’elle imagine grande star de cinéma trop sollicitée pour s’occuper de son enfant, reviendra la chercher, c’est certain !

En donnant la parole à Jenny elle-même, Jacqueline Wilson nous plonge d’emblée dans la psychologie de la fillette, bagarreuse et fragile. On s’attache immédiatement à la petite héroïne, en lutte avec un quotidien chaotique et tiraillée entre mère biologique et mère adoptive. Au fil de péripéties tantôt comiques, tantôt dramatiques, se dessine le lien complexe entre famille et affection, jusqu’au choix conscient et définitif de la fillette. On rit, on a le cœur serré, et parfois on sent quelque chose qui picote les yeux – sûrement le rhume des foins. Les très nombreuses illustrations ponctuent agréablement un texte dense, apportant un petit côté « bande-dessinée ». Un classique moderne de la littérature jeunesse.

-    Appréciation : Recommandé

-    Nom du critique : Séverine Billot

-    Date : mars 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Mon tout petit

2 mars 2015

Critique

- Avis : Difficile de parler de ce livre. Encore plus difficile d’écrire sur ce livre. Parce que ce livre n’est fait que pour être lu. Tant d’émotion ne peut se transcrire. La magie des illustrations d’Albertine n’est plus à décrire. Comme s’il ne voulait pas les déranger, Germano Zullo pose avec délicatesse, ses mots de page en page. Les éditions La Joie de Lire avec raison habille cet album d’un joli coffret. Une belle façon d’en rehausser la poésie et la grâce. Belle réussite incontournable !

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Le choix d’Adélie

30 septembre 2014

 

Ce roman bien mené, classique dans sa facture, permet à la fois de comprendre le destin d’une jeune fille douée qui aspire à autre chose qu’au mariage et les conditions effroyables des soldats du front pendant la première guerre mondiale.

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

Bimbi

28 mars 2014

 

Critique

- Avis : Dès la prise en main de l’album on entre dans l’intimité de l’illustratrice. Et si ce n’est sa taille, la mise en page laisse croire aisément qu’on a entre les mains le carnet de croquis d’Albertine. Page après page on retrouve son trait, son humour et sa façon si personnelle de traiter le corps. Que l’on soit fan ou novice des albums d’Albertine le plaisir est le même. Avec elle tout est toujours nouveau, poétique, sarcastique et émouvant. Sans texte, chaque dessin donne à rêver ou à sourire. Un album qui se feuillette sans ordre, qui se pose et se reprend parce qu’il ouvre sans cesse le regard vers de nouvelles découvertes.

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Mauv@ise connexion

25 janvier 2014

 

 

Critique

- Avis : Un tel roman pose certes la question de la sécurité sur internet, comme celle de la prévention à mener auprès des adolescents mais plus largement, il interroge aussi sur la manière d’éduquer les filles, pourquoi ont-elles tant besoin d’être rassurées sur leur pouvoir de séduction ? Pourquoi attendent-elles l’homme idéal qui “prendra en charge leur destin” ?

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Hélène Gontier

- Date : janvier 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , , , ,

Je suis un arbre

10 octobre 2013

 

Critique

- Avis : Si sa mère ne s’est jamais occupée d’elle, Fleur le sait elle l’aime. Elle sent que cet amour qui les lie est la seule issue du malaise de sa mère. Elle se sent responsable de cet espoir de guérison. Elle ne doit pas lâcher. Mais qu’il est difficile d’être la mère de sa mère ! Louna vit avec son père. Depuis que sa mère est partie il travaille la nuit, mange sans l’attendre, s’endort devant la télé. Ils ne partagent rien et à s’occuper des taches ménagères Louna se sent bonniche plutôt que fille. La difficulté du quotidien, la relation parentale inversée, la volonté de s’en sortir malgré tout, voilà ce qui rapproche les deux adolescentes. Fleur et Louna ont une réflexion peu commune sur la vie. Loin de l’insouciance adolescente , elles ont la maturité des écorchées de la vie. Un magnifique roman sur l’amour filiale et l’amitié.

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : octobre 2013

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Les maux du coeur

6 mars 2012

 

Critique

- Avis : Il n’y a pas de petits ou de grands mensonges. Il y a les mensonges qui rassurent, les mensonges qui font mal. C’est justement pour éviter les maux du cœur que le héros est souvent amené à mentir. Au début les mensonges sont drôles et légers. Puis, la première fois qu’il est amoureux, tout devient grave, les mensonges sont moins doux. Ce sentiment lui fait comprendre la valeur de la sincérité, essentielle pour construire une relation durable. Pourquoi l’auteur a-t-elle choisi cette écriture faussement maladroite et cette syntaxe bancale pour s’adresser à ses lecteurs ? Il faut lui poser la question. Malgré cela, c’est un roman qui décrit avec beaucoup de tendresse le sortir de l’enfance et la découverte du sentiment amoureux.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

Faim de vie

6 mars 2012

 

Critique

- Avis : Malaise, mal-être, l’adolescence est une période parfois difficile à traverser. Dans le roman de Marie-Florence Ehret Vanessa et Elise la traversent avec difficultés mais pour des raisons différentes. La révolte de Mai 68 en est pour chacune le révélateur. Elise rejette les valeurs du milieu « petit bourgeois » que ses parents défendent alors elle se fait vomir. Vanessa découvre que sa situation n’est pas une fatalité et décide de prendre en main cette fois son avenir. Leur rencontre est celle de deux milieux qui s’affrontent dans les rues. C’est sans doute la raison pour laquelle Marie-Florence Ehret traite les événements de 68 en pointillés. Ils ne sont là que pour provoquer les personnages et les faire réagir. Si au début Vanessa semble la plus forte et la plus à même d’aider Elise, elle passera aussi par des moments de doute. Ensemble elles vont réussir à dépasser les difficultés pour construire leur avenir. Un roman d’amitié soutenu par un éclairage objectif. Cependant un peu trop alourdi parfois par des citations philosophique ou littéraires.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : mars 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

J’me sens pas belle.

15 février 2012

 

Critique

- Avis : Depuis toute petite, Sabine économise l’argent de son anniversaire dans l’espoir un jour d’être belle. La chirurgie plastique sera sa solution. En attendant elle subit son physique. Elle est seule parce qu’elle s’isole, le regard louche des garçons la désespère, elle tente des régimes sans grand succès, puis un jour arrive Ajmal. Seul dans un pays étranger, sans papiers, vivant de petits boulots et dormant dans un squatte crasseux, comme Sabine Ajmal est perdu, il attend des jours meilleurs. Ensemble, ils vont combattre l’adversité. La construction du récit est intéressante. Des chapitres datés du 20 mai au 5 juin racontent le combat de Sabine pour libérer Ajmal. Ils sont entrecoupés de chapitres intitulés Ajmal, Bertrand, Roger, qui mettent en scène les relations de Sabine avec ces différents personnages. Ce sont justement ces relations familiales ou amicales que nous fait partager l’auteur qui donnent au roman toute sa consistance. Le rebondissement de la fin apporte aussi un nouveau souffle à l’histoire.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : Février 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,

Blog

2 avril 2010

 

Critique

- Avis : Pourquoi livrer sa vie sur internet et reprocher à ses parents d’y accéder ? C’est tout le paradoxe que nous livre l’auteur dans ce récit. L’univers adolescent y est bien décrit. La mise en regard des adolescences du fils et du père montre que rien n’a vraiment changé entre les années 80 et aujourd’hui si ce n’est le moyen d’expression. Cela peut ouvrir le débat sur les avantages et les limites du web 2.0. Cependant la réalité montre que la parole et l’échange sont indispensables pour construire une relation humaine vraie et durable.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : avril 2010

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,