Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Confession d’un apprenti gangster

18 septembre 2013

 

Critique

- Avis : Écrit à la première personne le narrateur n’a pas de nom. Peu importe, comme toujours dans ses romans, Axl Cendres en fait un personnage attachant. Paumé, ballotté par la vie, il ne cherche pas à infléchir sa destinée. Mais qui est-ce qui lui a mis dans la tête cette fatalité du destin ? L’auteure met le doigt sur cette faille de la nature humaine, les préjugés. Alors qu’il s’essaie à cette vie de gangster, le lecteur comprend que cette vie n’est pas faîte pour lui. Elsa, personnage en suspension dans le roman, tel un ange gardien, une bonne fée, lui ouvre les yeux par cette petite phrase : On n’est pas forcément une mauvaise personne parce que votre père le serait… Elsa c’est Axl Cendres qui interroge le lecteur. Non on ne choisit pas sa famille,  mais notre avenir nous appartient. Un roman tendre et féroce. Une belle leçon de vie, de liberté, d’amour filial. 

- appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : septembre 2013

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

La force du berger

9 avril 2012

 

Critique

- Avis : Ces deux récits parus respectivement en 1998 et 1994. Dix-huit ans, cela se sent dans le vocabulaire ou les expressions. Même les découvertes sont datées. Les lecteurs d’hier ne sont plus ceux d’aujourd’hui. Le regard d’un fils d’immigré sur son père est-il toujours le même ?  La société a changé et l’immigration suscite d’autres commentaires. Que signifie aujourd’hui le mot intégration ? Le récit d’Azouz Begag, fortement autobiographique, résonne avec beaucoup de nostalgie. Deux mondes s’opposent. Celui du fils qui découvre avec l’école le  monde du savoir. Celui du père ignorant des découvertes scientifiques. Je ne sais pas si ces deux mondes parlent encore aujourd’hui,  même aux enfant issus de l’immigration… L’éditeur nous le dit la collection Hibouk remplacera peu à peu la collection Récits, principal volet littéraire des éditions La Joie de lire. Dix parutions par an sont prévues avec des nouveautés et des rééditions pour les lecteurs de 7 à 14 ans. Des couvertures illustrées par Albertine pour les 7/10 ans ; des photographies pour les couvertures de 11/14 ans. A suivre de près comme la collection Encrage que propose La Joie de Lire.

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : Avril 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,