Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Chat par-ci, chat par-là

12 novembre 2014

Critique

-Avis : La collection boomerang c’est une histoire racontée tour à tour par ses personnages principaux. Par quelle histoire commencer ? Seul le lecteur  décide. Pour celle-ci j’ai eu plus de surprise et de plaisir en commençant avec  « Chat par-ci. », l’histoire de la vieille dame. Le mystère reste entier, la chute pleine de tendresse. Un bon moyen justement de faire dialoguer les lecteurs qui sont entrés dans  l’histoire par des chemins différents. Avec humour et mystère, Pascal Servant utilise tous les rouages du plaisir de lire. Une vraie réussite en si peu de pages. Il bouscule les idées reçues et décrit avec beaucoup de sensibilité les rapports intergénérationnels. Un roman incontournable pour les jeunes lecteurs.

- Appréciation : coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : novembre 2014

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Pampa blues

18 septembre 2013

 

Critique

- Avis : Dans une ambiance Bagdad cafe, le roman suit les personnages avec beaucoup de justesse. Ben le narrateur guide le lecteur à travers ce village en perdition. Ben est perdu. Seul à devoir prendre en charge son grand-père il ne peut vivre qu’à travers son rêve. Réparer un vieux bus VW pour partir en Afrique sur les traces de son père. Même sa mère est partie et ne compte pas revenir de si tôt. Elle l’appelle soit disant pour prendre de ses nouvelles. Oui elle va revenir.   Mais de nouveau engagée elle est obligée de continuer sa tournée. Ben en a pris son parti. Désabusé, il ne cherche plus à contredire personne. Il fait ce qu’il faut au jour le jour même si ça lui pèse de plus en plus. Heureusement, la vie réserve parfois des surprises. Léna en est une. Ce rêve qui l’aidait à vivre mais qui n’était qu’un rêve va se concrétiser. Pourtant ce n’est pas son bus que Ben va réparer pour s’en sortir. Il va tout simplement s’autoriser à vivre et à penser à lui. A espérer un avenir ouvert sur la vie parce que lui aussi à droit au bonheur. Un roman chaleureux et profond. Un regard tendre sur la vieillesse et les rapports humains. Une bouffée d’optimisme teintée d’humour. Le roman incontournable de cette rentrée littéraire.

- Appréciation : coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : septembre 2013

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Chacun sa cabane

27 mars 2013

 

Critique

- Avis : Une fugue c’est souvent une réponse à un sentiment de mal être, d’incompréhension ou de désespoir. Clément n’a pas souhaité le divorce de ses parents. Ils les aiment autant qu’avant. Il a besoin des deux comme avant. Il ne supporte plus cette nouvelle vie. Accaparé par l’un et l’autre en parts égales : la moitié des vacances et un week-end sur deux. Il ne veut plus être l’objet de leurs disputes, de leur chantage. Comment le leur faire comprendre ? Son grand-père un homme sévère mais sage et juste va  tenter d’apaiser sa colère. L’auteur traite à la fois  avec beaucoup de force et de pudeur cette relation entre Clément et son grand-père. Clément écoute cet homme qu’il ne connaît pas. Il lui fait confiance parce qu’en retour le grand-père l’écoute et lui fait confiance. Un roman émouvant et juste à mettre entre  les mains de tous les  parents…

- Appréciation : Recommandé

- Nom du critique : Sophie audouard

- Date : mars 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

La drôle de vie de Bibow Bradley

3 décembre 2012

 

Critique

- Avis : Un roman étonnant, drôle, déroutant, captivant, soutenu de bout en bout par un personnage qui n’a aucune ambition. Il connaît déjà sa destinée. Une vie tout à fait quelconque dans une petite ville au milieu de nulle part. Bibow ne revendique rien à condition « qu’on lui foute la paix ». Ce personnage fait exploser le roman d’Axl Cendres. Avec lui elle trouve le ton juste parce qu’elle écrit comme il parle. Comme son personnage, l’air de rien elle interroge sur la guerre, la politique, le racisme, la guerre froide, les hippies, la CIA… Avec Bibow, Axl Cendres captive le lecteur jusqu’au bout de son récit. Va-t-il enfin de réveiller ? Oui mais pas comme on pourrait le croire. Bibow reste lui-même jusqu’à la fin. L’auteur lui garde sa nonchalance, son manque d’enthousiasme et son regard détaché de la vie. Un roman intelligent qui mêle avec beaucoup de subtilité et d’humour la vie déconcertante d’un homme ordinaire.

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date: novembre 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , ,

Réponds correctement

1 novembre 2012

 

Critique

- Avis : Un texte publié dans les années 1970 qui reste très daté par les illustrations au crayon pastel de  László Réber. Cependant dans cette nouvelle publication (trois album édités par la joie de Lire) le vocabulaire a été réactualisé pour les enfants d’aujourd’hui par la traductrice Joëlle Dufeuilly. Elle a gardé avec beaucoup de justesse la verve subversive de l’auteure. En effet,  à travers son jeune héros, Eva Janikovzky interpelle les adultes. Adultes qui non seulement s’agacent des questions simples des enfants pourquoi-ci, comment-ça, et si j’aurais…  mais en plus attendent des enfants, des réponses précises à des questions impossibles. Un album impertinent  qui interroge sur les relations enfants-adultes. Les autres titres disponibles : « La chance que j’ai » et « Incroyable mais vrai »

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : novembre 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: ·

Une soupe de diamants

14 mai 2009

Critique :
- Avis : Maléna est un personnage très agréable, dynamique, joyeux. A elle seule elle tient tout le roman et lui donne sa fraîcheur et son enthousiasme. Les relations entre le grand-père et sa petite fille enrichissent le récit et le rendent crédible. A aucun moment on ne s’ennuie d’autant que l’énigme sur l’assassin reste entière jusqu’à la fin. En plus tout est bien qui finit bien. Les qualités de maléna vont permettre à son grand-père d’ouvrir un plus grand restaurant. Ses parents vont enfin les reconnaître et être fiers de leur fille. Si le roman de Norma Huidobro n’est pas un grand roman au style choisi, il reste très agréable à lire.
- Appréciation : Pourquoi pas ?
- Nom du critique : Sophie Audouard
- Date : mai 2009
 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Le jour avant le lendemain

22 décembre 2008

 

Critique

- Avis :







C’est en s’inspirant d’une découverte fortuite que Jorn Riel a écrit son roman. Paru en 1998 aux éditions Gaïa il est réédité en 2003 chez 10/18. Cette année les éditions Sarbacane le publient sous la forme d’un album superbement illustré. C’est l’histoire méconnue des peuples du nord est du Grœnland dans les années 1870 et qui aujourd’hui ont disparus. Ce récit poétique et lumineux est tout à la fois. Une fiction où les rapports intergénérationnels sont tendres et émouvant. Un conte bouleversant mêlant légendes merveilleuses et coutumes brutales.  Un documentaire précis retraçant la vie quotidienne du peuple Inuit. Grâce à une traduction particulièrement réussie nous entrons avec bonheur dans l’écriture ciselée, claire et poétique de l’auteur. Mais je ne suis pas sûre que comme le précise les éditions Sarbacane cet album soit destiné aux jeunes lecteurs dès 6 ans sans être accompagnés. Que Manik soit le dernier  être vivant sur la terre, voilà la hantise de Ninioq. Aussi une nuit elle ouvre grand la grotte et glisse les peaux à leurs pieds. Le froid viendra les prendre dans leur sommeil…

 

- Appréciation : Coup de coeur

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : décembre 2008

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,