Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





Amy Engel, The book of Ivy

28 août 2015

 

 

 

Critique

-    Avis : Premier opus d’un dystopie en deux tomes, The book of Ivy mêle brillamment suspense et sentiment. Pour Ivy, les choses sont simples… en apparence. Mariée contre son gré à l’ennemi, la jeune femme voit peu à peu s’effriter ses convictions : loin d’être le dictateur que lui a dépeint sa famille, son époux marque une distance respectueuse. Plus encore, peut-on, au nom de la démocratie, tuer un innocent ? Au fur à mesure de l’avancée du récit, les enjeux s’intensifient : secret de famille, mensonge, doute quant à la légitimité de la quête de son père auront raison des certitudes d’Ivy, la poussant à choisir son propre chemin. Porté par une écriture fluide, The book of Ivy se révèle un page turner particulièrement efficace, dont le dénouement en point d’interrogation suscite une irrépressible envie de lire la suite.

-    Appréciation : Coup de cœur

-    Nom du critique : Séverine Billot

-    Date : août 2015

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Le passage du diable

11 juin 2014

 

 Avis :

Les débuts de ce roman sont prometteurs, ils jouent la partition gothique du château anglais hanté par des personnages morts mystérieusement. Au programme des figurines maléfiques et une maison de poupées aux pouvoirs salvateurs. Malheureusement, on devine trop tôt le ressort de l’intrigue et le personnage incarnant le Mal n’est pas très crédible. Je ne suis donc pas aussi enthousiaste que Michel Abescat dans sa critique de Télérama.

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , , , , , ,

Quand un amant passe

23 novembre 2011

 

Critique

- Avis : La violence entre les demi-frères est brutale. A Chaque fois on s’attend à ce que la confrontation  tourne mal. A chaque fois on se demande pourquoi Tom ne répond jamais aux coups. Tom est le personnage principal et le narrateur. C’est de son point de vue que le lecteur prend part à l’histoire. Mais les autres personnages ont aussi leur importance. Anna la mère est impuissante à gérer le conflit de ses fils nés de pères différents comme chacun de ses enfants. Elle s’est habituée à cette situation.  Annie la petite sœur essaie de faire réfléchir ses frères. Pour elle la situation est intolérable. Le voisin vient en quelque sorte apporter une explication aux comportements des uns et des autres.  Cependant, du début à la fin, il règne dans ce roman un étrange climat. Comme si les relations humaines entre les membres d’une même famille étaient à jamais scellées dans le bonheur ou la douleur. Mais un jour, témoin de la violence faite à sa soeur, Tom réagira…

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : novembre 2011

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,

Mauvaise graine

18 novembre 2010

 

 

Critique :

- Avis :

Ce roman, raconté à la première personne par le héros, est très touchant. Jérémy a très peu de considération pour lui-même et se considère, à l’instar du noyer que son père a planté a sa naissance et qui ne donne toujours pas de fruits, comme une mauvaise graine. Son évolution psychologique vers plus de maturité et vers l’affirmation de sa personnalité sont décrites avec beaucoup de tendresse et de justesse, sans pathos. Un héros auquel les jeunes lecteurs pourront s’identifier.

- Appréciation : Coup de coeur
- Nom du critique : Anne Crétois-Legrand
- Date : novembre 2010

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,

Chère Madame ma grand-mère

10 avril 2009

 

 Critique :
- Avis :

Un livre bref et touchant sur la quête de vérité et de paternité d’une fille au seuil de l’adolescence. L’échange de lettres entre Olivia et la vieille dame est intéressant à étudier et permet de cerner l’évolution de chacune d’entre elles (ton employé, formule de politesse, d’amitié…). Très bien pour des 6èmes.
- Appréciation :
Recommandé
- Nom du critique : Anne Crétois-Legrand
- Date :
10/04/2009

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Avaler tout cru

15 octobre 2008

Critique :
- Avis :
Tist et Lex, le père de Joppe, s’évitent. Tist grand-père par alliance, Lex petit fils sans père. Arriveront-ils à parler de cette génération qui manque pour faire le lien entre eux ? Voilà la force du roman. Le non-dit, pas celui de la honte ou de la vengeance. Le non-dit de l’horreur, celui de la souffrance dont jamais on ne guérit. Ce non-dit, l’auteur le traite avec originalité, délicatesse et émotion. Chapitre après chapitre le lecteur est tenu en haleine. Le fil du récit se déroule en 2003. Tist n’en a plus pour longtemps il le sait. Il sait aussi que toutes les horreurs qu’il a vécues et qui le hantent encore ont fait de lui un homme dur incapable de rendre l’amour qu’on lui donne. En s’intercalant au récit du présent des chapitres du passé racontent la vie de Tist depuis l’hiver 1917. Ce roman, c’est bien plus que le secret du lien qui unit Tist et Lex. C’est quatre générations d’hommes, cent ans de vie où se mêlent la guerre, la douleur, la mort, un texte fort et dense. Ce n’est qu’une histoire dit l’auteur mais elle reste longtemps présente à l’esprit une fois le livre fermé.

- Appréciation :  Coup de coeur
- Nom du critique : Sophie Audouard
- Date :
avril 2007

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Le chant de l’innocent

2 octobre 2008

Critique :
- Avis :
Ce roman émouvant est très bien construit. Au fur et à mesure des indices retrouvés par Rémi, la tension monte d’un cran. En toile de fond, on découvre l’attitude opportuniste de certains Français « ordinaires » pendant la guerre.
- Appréciation : Recommandé
- Nom du critique :
Anne Crétois-Legrand
- Date :
Avril 2008

Critique :
- Avis :
Rémi, guidé par une étrange apparition, cherche à comprendre ce qui ne tourne pas rond dans sa famille. Que penser des travers de ses parents qu’il juge si durement? Comment expliquer la réticence de certaines personnes de son immeuble envers lui?  Pourquoi ne sait-il rien des allusions faites à la guerre dont on ne parle jamais chez lui? Pourquoi la famille de son meilleur ami est-elle si différente de la sienne? Parce que rien n’est tout blanc ou tout noir, Rémi devra affronter son passé, celui de sa famille, mêlé aux heures sombre d’une France occupée. Une quête sensible à travers de dérangeants secrets. 
- Appréciation : Recommandé
- Nom du critique : Claire Lansac
- Date : décembre 2008

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

C’était mon oncle

22 juin 2008

Critique :
- Avis :
Il est difficile à croire que certains SDF que nous côtoyons dans la rue ont de la famille. C’était le cas d’Armand. Réfugié chez sa grand-mère pendant les vacances de Noël, Noé est heureux que quelqu’un s’occupe enfin de lui. Grâce à elle il comprendra ce qui est arrivé à son oncle. Dégouté de la vie après la mort de sa femme qui était enceinte, Armand n’avait plus de raison de vivre. Aussi, peu à peu il a décroché de la vie et sombré dans l’alcool. Par contre il a toujours gardé au fond de lui sa passion pour la poésie. Par ce récit simple et bien construit, Yves Grevet montre qu’il y a souvent une raison pour laquelle un homme sombre dans l’oubli de soi, l’oubli des autres. Armand n’a pas été oublié par sa famille il s’en est éloigné. L’auteur ne dit pas comment une famille peut aider l’un des sien à accepter la réalité, le débat reste donc ouvert. Noé est peut être un peu trop connaisseur en poésie mais son rapport avec sa grand-mère est touchant.
- Appréciation : Recommandé
- Nom du critique : Sophie Audouard
- Date :
mai 2008

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,

Quelque chose à te dire

22 juin 2008

Critique :
- Avis : 
Souvent, dans les romans de Marie-Sophie Vermot, les personnages sont confrontés à des difficultés, des épreuves de la vie. Ici, c’est un viol, un inceste. Dominique dont la mère a préféré se consacrer à sa carrière plutôt qu’à sa fille a été élevée par son père. Quand à l’adolescence elle est partie en internat son père s’est senti abandonné et s’est réfugié dans l’alcool. A son retour le drame était inévitable. De cet inceste est né Frédéric. Pour protéger sa fille Julia s’arrange pour faire croire que Frédéric est son fils. Un soir qu’il était ivre et que la tempête faisait rage, le père de Dominique se jette de la falaise avec Frédéric dans les bras. Ce lourd secret pèse sur la vie de Dominique depuis seize ans. C’est à la fin du roman que l’auteur nous le dévoile en quelques pages. Julia elle est restée la même distante comme si ce drame ne l’avait pas touché. Son personnage n’est pas vraiment attachant alors que l’on s’attendait à la voir changer au contact de sa petite fille. Un roman sur un secret de famille dont le récit est bien construit mais un peu froid à l’image de la grand-mère.
- Appréciation : Recommandé
- Nom du critique : Sophie Audouard
- Date :
mai 2008

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , ,