Canopé de l'académie de Paris

Comité de Lecture Jeunesse du Canopé de Paris

Le Comité de Lecture de Littérature Jeunesse vous propose ses chroniques





La vie de l’unique, l’étonnante, la spectaculaire, la miraculeuse Lara Schmitt. Mon duché déchu.

18 mai 2015

 

 

Critique

-    Avis : Une héroïque peu commune, cousine germaine et germanique de Fifi Brin d’Acier, pour une comédie pêchue et originale sur la séparation telle que vécue par une enfant. La narration tonique, bourrée d’humour et doublée d’illustrations à la façon d’un journal intime, nous fait entrer de plain-pied dans le monde de Lara : la Râlbanie, royaume façonné à l’image de la petite ronchonneuse (la boisson nationale y est d’ailleurs le râcao, avec recette à la clé) mais aussi le sentiment d’abandon, l’incompréhension et la souffrance qui pointent sous la colère de l’héroïne.

On sourit, on s’attache à Lara, on aimerait lui venir en aide, la consoler. On pourra toutefois regretter le choix de l’auteur consistant à condenser en fin de volume les enjeux majeurs qui sous-tendent le récit – la maladie de la mère, la séparation d’avec le père, l’amitié avec un jeune garçon dont le père est placé en détention – conduisant à une succession de révélations plus qu’à un véritablement traitement de ces problématiques (ce sera l’objet d’un second volume), d’où une impression de longueur dans l’exposition des personnages et du contexte. On saluera en revanche et sans réserve la qualité de la traduction, qui parvient à restituer brillamment l’univers foldingue et les nombreux jeux de mots du texte allemand.

-    Appréciation : Recommandé

-    Nom du critique : Séverine Billot

-    Date : mai 2015

 

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · ,

Tout seuls

23 avril 2012

 

Critique

- Avis : L’accident fait resurgir le manque. Malo se souvient de sa mère. Siloa ne l’a pas connue, elle était trop petite quand elle est partie et les a laissés à leur père. Aucun doute pour Malo il doit la retrouver maintenant pour ne plus être seul, seul sans sa mère, et peut-être demain seul sans sa sœur. Il n’est même pas sûr que son père soit mort mais il part. Ce roman est l’histoire d’un cheminement au sens propre comme au sens figuré. Sur le chemin pour Malo et sa sœur il y a des embûches, des rencontres, des doutes,. Ensemble ils traverseront toutes les difficultés avec force et détermination Siloa est à la fois effrayée par cette route aventureuse et rassurée par les certitudes de son frère. Un roman attachant qui se déroule comme un road-movie. 

- Appréciation : Pourquoi pas ?

- Nom du critique : Sophie Audouard

- Date : avril 2012

[Lire la suite →]

RECHERCHE PAR THÈMES: · , , ,