AUTOUR DE LA LAGUNE
Alexandre Papadiamantis

Ressources

Bibliographie

1. Les Å“uvres de Papadiamantis (dans l’ordre de leur parution)
• Un rêve sur les flots [suivi de] L’Amour dans les neiges, Contes néo-grecs, traduction et présentation par Jean d’Argos, Athènes, 1908
• Skiathos, île grecque, nouvelles traduites et préfacées par Octave Merlier, Paris, Les Belles lettres, 1934
• Autour de la lagune [et autres nouvelles], traduites et présentées par Octave Merlier, Athènes, 1965
• Nouvelles Grecques, traduction et présentation d’Octave Merlier, Paris, Klincksieck, 1972
• Les Petites Filles et la mort, traduites par Michel Saunier, Paris, François Maspero, 1976, rééditées à Paris à La Découverte, en 1993 et à Arles chez Actes sud, en 1995
Ce recueil contient la nouvelle La meurtrière qui a par ailleurs été adaptée pour L’Opéra, et a été diffisée en 1982 sur France Culture.
• La Désensorceleuse ; Les Sorcières, traduites par Roselyne Majesté-Larrouy, Saint Nazaire, Arcane 17, 1983
• L’Amour dans la neige, traduction de René Bouchet, Paris, Hatier, 1993
• La Fille de Bohême, traduction de Karin Coressis, Athènes, Institut français d’Athènes ; Arles, Actes sud, 1996
• Autour de la lagune, traduction de René Bouchet, Genève, Zoé, « Les Classiques du monde », 2005
[Haut de page]

2. Sur l’art romanesque de l’auteur
• La Conquête du roman, de Papadiamantis à Boccace, Lakis Proguidis, préface de Milan Kundera, Les Belles Lettres, 1997
• Le Nostalgique, par René Bouchet, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, Paris 2001

3. Des textes en relation avec son Å“uvre
• Les Travaux et les jours, Hésiode, Fayard, « Les Milles et une nuit », 1999
L’auteur antique raconte, après un exposé mythologique sur les premiers hommes, ce qu’est le quotidien d’un paysan en Grèce, ses tâches, les soins à donner à la terre, aux bêtes, le calendrier à suivre, la rigueur hivernale. Ces pages sont à mettre en relation avec les descriptions très documentées du poète paysan Papadiamantis sur le travail agricole à l’intérieur des terres, les jours d’hivers, le linceul blanc qui recouvre terre et ossements.
• Trois Contes, Gustave Flaubert, 1877, qui semblent avoir été lus par Papadiamantis (cf. l’article de Maria Tsousoura, dans les docs supplémentaires)

- Un cÅ“ur simple peut être mis en relation avec nombre des nouvelles de Papadiamantis dans la mesure où Flaubert y met en scène une foi sincère, qu’il dépeint cependant avec une pointe d’ironie, ce qui révèle une posture d’écrivain très différente, car si Papadiamantis prend ses distances avec les superstitions, il ne met pas en doute la réalité de l’existence de Dieu.
- Dans la Légende de Saint Julien l’Hospitalier, on assiste à une rédemption comme dans les Illuminés de Papadiamantis par exemple, combinée avec des motifs merveilleux et la mystique chrétienne qu’on retrouve chez ce dernier.

• La Liberté ou la mort (Kapétan Mikhalis), Nikos Kazantzakis, 1953, Pocket, 2006
Ce texte raconte l’insurrection crétoise contre l’Empire ottoman en 1889.
Voir aussi, du même auteur, Alexis Zorba, un hymne au bonheur dans l’île de Crète, sa pièce Capodistria, sur le premier président de la république grecque, assassiné en 1831, ainsi que celle qu’il a consacrée à Constantin Paléologue, empereur byzantin.
[Haut de page]

Filmographie

1. Les films tirés de l’Å“uvre de Papadiamantis
Une de ses nouvelles vient d’être adaptée au cinéma dans une version contemporaine récemment programmée sur la chaîne Arte :
• La Nostalgique, par Heleni Alexandrakis, 2004 (Grèce)

Synopsis : le film raconte le retour d’une femme, Anna, dans son île natale, parce qu’elle lui manquait. Ce retour va être l’occasion pour elle de renouer avec son passé.

• Ta Rodina Akroyialia (Les Rivages de l’aube), d’Efthymis Hatzis, 1998 (Grèce)

Synopsis : Alexandros prend la mer pour un long voyage après avoir été dédaigné par la femme qu’il aime. Il fait naufrage et rencontre trois marginaux dans une grotte qui lui racontent, chacun et avec beaucoup d’humour, un échec amoureux. Il comprend qu’il a aimé une illusion (tourné à Skiathos).

• I Fonissa, de Costas Ferris, 1974 (Grèce)
D’après une nouvelle de Papadiamantis, La meurtrière.

Synopsis : une grand-mère berce sa petite fille et songe à sa vie difficile sur cette île de la mer Egée où elle a toujours habité. Elle étouffe le bébé pour lui éviter d’avoir à souffrir comme elle et comme toutes les femmes à Skiathos. Elle s’en prend ensuite à d’autres enfants mais les autorités finissent par la soupçonner. Elle se cache à l’intérieur de l’île, médite sur ses actes et décide de se confier à un ermite en qui elle a confiance, qui habite près de la mer en un lieu qu’il faut rejoindre par un gué au milieu des eaux. Mais la mer l’emporte au moment où elle s’apprêtait à rejoindre le saint homme pour qu’il réponde à ses angoisses et aux tourments de son âme.

[Haut de page]

2. Les films qui font écho avec son Å“uvre
• Zorba le Grec, de Michel Cacoyannis, 1964 (Grèce)

L’action se situe en Crète.
Pour voir la fiche technique complète et plus d’informations :
http://nezumi.dumousseau.free.fr/film/zorba.htm

• Le Regard d’Ulysse, de Théo Angelopoulos (1995)
Ce film raconte le retour d’un exilé grec, à la recherche, dans les Balkans, de bobines de films tournées au début du XXe siècle par les deux frères Manakis.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Regard_d%27Ulysse
Sur le film, voir les textes inspirés qu’on peut lire sur le blog Les brouillons d’Adl :
http://lespetitescertitudes.blogspirit.com/

Sitographie

1. Sur les littératures européennes
Le salon de la littérature européenne à Cognac (qui a lieu tous les ans à la fin du mois de novembre) : un salon qui Å“uvre, depuis 1988, à la promotion des littératures européennes et qui se veut un lieu de rencontre et de dialogue entre les écrivains et le public.
Disponible sur : http://www.litterature-europeenne.com/ [consulté le 21 juin 2007]

La revue RiLUnE : elle se propose de contribuer à la formation de la conscience culturelle européenne à travers l’échange de connaissances et la promotion et l’étude des littératures européennes.
Disponible sur : http://www.rilune.org/ [consulté le 21 juin 2007]

Weblettres a réalisé une synthèse, mise en ligne par Catherine Briat, sur des romans et autres pistes concernant les pays de la jeune Europe.
Disponible sur : http://www.weblettres.net/spip/article.php3?id_article=461
[consulté le 21 juin 2007]

Les Classiques du monde : le site de la collection constamment remis à jour pour vous tenir au courant de l’actualité littéraire européenne.
Disponible sur : http://www.lesclassiquesdumonde.org/ [consulté le 21 juin 2007]
Voir un entretien avec l’éditrice de Zoé sur la collection :
Disponible sur : http://www.culturactif.ch/alaune/zoe.htm
[consulté le 27 novembre 2007]

Lire le débat retranscrit autour de la problématique : « Quelle place pour la littérature européenne ? » avec Monique Nemer et Romain Lancrey Javal, professeur agrégé de lettres (sur le site de l’académie de Toulouse).
Disponible sur :
www2.ac-toulouse.fr/ien65-bagneres/pedagogie/pedagene/LittEur.doc
[consulté le 21 juin 2007]
[Haut de page]

2. Sur la littérature grecque
On peut écouter en ligne certaines des nouvelles du recueil, et d’autres, dans la lecture qu’en a donnée le comédien Jacques Probst à la radio suisse romande en septembre de cette année (lisibles avec le logiciel gratuit à télécharger Real Player) :
Disponible sur : http://www.rsr.ch/espace-2/meridienne/selectedDate/25/09/2007/
[consulté le 27 novembre 2007]

Introduction du livre d’Octave Merlier, avec lequel René Bouchet prend ses distances, édité chez Klincksiek en 1972, sous le titre Nouvelles Grecques. L’auteur a été le directeur de l’école française d’Athènes et a largement contribué à faire connaître davantage les chefs d’Å“uvre de la littérature néohellénique en France.
Disponible sur :
http://www.amazon.com/gp/reader/2252014636/ref=sib_dp_pt/104-9958656-7782347
#reader-link

[consulté le 27 novembre 2007]
[Haut de page]

3. Sur Papadiamantis et son île
Sur l’île actuelle, de Skiathos : voir le site (en anglais) de la municipalité.
On y trouve des informations sur les auteurs de l’île, les lieux historiques et l’histoire de l’île, la navigation, les costumes et les fêtes traditionnels
Disponible sur :
http://www.n-skiathos.gr/html/culture/en/index.html
On y verra notamment le musée Papadiamantis créé dans l’ancienne maison de l’écrivain (qui était aussi celle de son père). Disponible sur :
http://www.n-skiathos.gr/html/today/en/03_papadiam_01.html
[consulté le 27 novembre 2007]

4. Sur Papadiamantis et l’orthodoxie
En anglais, un éloge de l’orthodoxie d’Alexandre Papadiamantis, vue par des religieux orthodoxes.
Disponible sur :
http://www.protectingveil.com/forthcoming.html
[consulté le 27 novembre 2007]

Sur le mouvement philhellène en Europe au moment de la révolution grecque, voir l’article consacré au Philellénisme dans Wikipédia :
Disponible sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Philhell%C3%A9nisme
[consulté le 27 novembre 2007]

On pourra lire les Å“uvres de Lord Byron dans une traduction ancienne proposée par Gallica, et notamment Le Siège de Corinthe (1816), qui raconte un des hauts faits de la lutte entre l’Empire ottoman et les Occidentaux pour le contrôle de la Grèce en 1715.
Disponible sur :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2006609/f226.table
(page 200 et Sq.)
[consulté le 27 novembre 2007]

[Haut de page]